Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
3597
>>
 
Le corps humain
image publicite

Le Candida albicans

Articles-sante > 8.Le-corps-humain > Le-Candida-albicans.72.htm


Le Candida albicans

par Gisèle Frenette* 

Pour bien de gens, la phrase « fatigué d’être fatigué » est très familière.  Un grand pourcentage de la population est affligé par une multitude de symptômes tels la fatigue chronique, maux de tête, douleur, infections répétées, problèmes digestifs, troubles de concentration, syndrome prémenstruel, hypoglycémie, acné, engourdissements, dépression, allergies, asthme et bien d’autres. Si vos symptômes sont résistants au traitement traditionnel et continuent de se répéter, vous souffrez peut-être de la levure Candida albicans aussi nommée Candida systémique.  Pour la majorité des gens en souffrant, les tests médicaux sont normaux malgré les troubles de la personne.  Souvent, ces gens ont l’air en santé et peuvent continuer de fonctionner normalement, mais en dedans, ils sont souvent épuisés, vidés d’énergie et découragés. 

La levure Candida albicans vit dans les parties chaudes du corps comme dans le système digestif et le vagin.  Si vous avez consommé durant votre vie des antibiotiques, la pilule contraceptive, de la cortisone et/ou une diète riche en sucres, les troubles de levure sont plus aptes de vous rejoindre.  La flore intestinale est alors déséquilibrée et si les bonnes bactéries ne sont pas remplacées très rapidement, le candida peut se proliférer à une vitesse vertigineuse. Les symptômes que la personne ressent sont en fait le résultat des toxines relâchées par la levure dans le corps, un peu comme du poison. 

Les experts pensent que 1/3 de la population est affectée par ce trouble, incluant 60% de femmes. Comme tous les systèmes du corps sont connectés, cela explique pourquoi on a une multitude de symptômes; cela varie d’une personne à l’autre dépendant de ces propres faiblesses et de son style de vie.  Après s’être assuré par des tests médicaux qu’il n’y a pas de pathologie sous-jacente, on peut commencer à mettre de l’ordre dans notre corps. 

Comme le candida prolifère en présence de sucre et d’hydrates de carbone, la diète est primordiale.  On doit affamer la levure. La première chose à faire est de changer notre alimentation.  On doit éliminer tous les sucres sans exception (mélasse, miel, sirop d’érable, sucrose, maltose, dextrose, sirop de riz, malt d’orge…), la farine blanche et le riz blanc qui se dégradent en sucres simples lors de la digestion, la levure, les champignons, les arachides et les pistaches, les produits laitiers, la boisson gazeuse….  Tous les légumes, les grains, les noix (excepté les deux mentionnés) et les graines sont ajoutés.  Il est préférable de consulter pour bien comprendre la diète.  

On doit détruire le candida et en débarrasser le corps.  Il est à  noter que le Candida albicans a normalement sa place dans notre système intestinal, mais le but est d’avoir plus de bonnes bactéries que de mauvaises (candida); dans ce cas, la flore intestinale assurera un équilibre sain.  Plusieurs produits peuvent aider à faire la guerre aux levures.  On retrouve l’acide caprylique qui est capable de traverser la coquille mycélienne de cette levure et de la détruire, l’ail, le thé Pau d’Arco, l’essence de Niaouli (tea tree oil), les bactéries amies ou probiotiques, les enzymes digestives, les acides gras essentiels et l’échinacée.  On doit assurer un soutien spécial au foie, aux reins et aux intestins tout au long du programme car beaucoup de toxines devront être éliminées du corps.   

On doit reconstruire la santé.  Il faudra fournir à notre corps tous les éléments manquants par une alimentation saine qui ne nourrit pas le candida et une supplémentation de vitamines et de minéraux.  On verra aussi à renforcer les organes les plus faibles que ce soit les surrénales, la thyroïde, ou l’intestin, dépendant de chaque personne. Si la situation perdure depuis bien des années, le corps aura alors accumulé certaines faiblesses.   

Beaucoup de gens souffrant de Candida albicans sont très sensibles aux odeurs ou vapeurs de produits chimiques,  de la fumée, du parfum, des colles, de la peinture et des odeurs d’échappement des voitures.  On essayera de limiter nos contacts avec ceux-ci autant que possible, surtout à la maison et au lieu de travail où on passe beaucoup de notre temps.  Il faut bien entendu inclure de l’exercice, de l’air frais, du soleil, un support psychologique de la famille et des amis et un repos adéquat comme à tout programme de santé.

Si vos problèmes sont reliés au Candida albicans, des changements et des améliorations se feront vite sentir. On aura aussi l’occasion de vivre quelques crises de guérison, moment positif, même s’il peut être désagréable à vivre, où un surplus de toxines se libère de l’organisme. Il faut s’attendre à une période de 6 mois à un an pour pouvoir retrouver le contrôle de sa santé.  On doit se souvenir que chaque individu est unique, et que chacun progresse à sa manière. 

- Gisèle Frenette  (+)


* Ayant cheminé en santé comme infirmière consultante en nutrition et phytothérapeute Gisèle Frenette est l'auteure de 6 livres sur le thème de la santé.



Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantie une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.