Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
4269
>>
 
Médecine et société
image publicite

Le syndrome du côlon irritable

Articles-sante > 2.Medecine-et-societe > Le-syndrome-du-colon-irritable.46.htm


Le syndrome du côlon irritable

par Gisèle Frenette* 

Le syndrome du côlon irritable affecte environ une personne sur cinq à des degrés différents; ce pourcentage très élevé pourrait laisser sous-entendre un facteur commun déterminant.  Est-ce que le régime alimentaire médiocre pourrait être le grand coupable? Des millions de gens en l’Amérique du Nord vivent avec une douleur abdominale tous les jours.  Toutes personnes souffrant d’un problème intestinal devraient consulter pour  un diagnostic précis. 

 Les symptômes changeants du côlon irritable sont les suivants variant entre différents degrés d’intensité, et pouvant disparaître pour une période de temps. Noter que la douleur peut être aiguë et lancinante ou plus sourde et profonde, comme une grosse ecchymose. Certaines personnes n’ont aucune douleur, juste une attaque soudaine de diarrhée.

  • Douleur, crampes et gonflement intestinaux
  • Selles plus fréquentes et douloureuses ou soulagement de la douleur après une selle
  • Constipation, souvent en alternance avec la diarrhée (certaines personnes souffrent uniquement d’un ou l’autre)
  • Production excessive de mucus dans le côlon
  • Symptômes de mauvaise digestion comme la flatulence (gaz), la nausée, la perte d’appétit ou encore des fringales
  • Anxiété, dépression et stress plus ou moins marquésFatigue, céphalée
  • Perte de poids possible 

Personne ne sait exactement la cause du problème, bien qu’on dénote des facteurs physiologiques, psychologiques et diététiques.  Les gens dépressifs ou anxieux semblent plus prédisposés à cette condition, malgré qu’il soit souvent difficile de déterminer lequel existe en premier (anxiété ou trouble intestinal).  L’intolérance à certains aliments a certainement un lien, il s’agit de les identifier et ensuite de suivre un régime éliminant tous les allergènes.  L’intolérance au gluten peut provoquer ces mêmes symptômes.  Le gluten est la protéine du blé, du seigle, de l’avoine, du kamut, de l’épeautre et du triticale. 

Il s’agit alors d’éliminer ces céréales et leurs farines de notre alimentation. Des changements dans notre style de vie peuvent enrayer les symptômes du côlon irritable en commençant par l’élimination des produits suivants dans notre diète :

  • Le lait et les produits laitiers
  • Toutes les sources de caféine et le café décaféiné (le thé vert est toléré par certaines personnes)
  • Tous les produits contenant du sorbitol (gomme sans sucre) ou du xylitol
  • Le tabac et l’alcool
  • Le blé, le maïs et les fruits citrins (oranges, pamplemousses), et le sucre sont souvent en cause

Comme le stress semble être un facteur déclenchant de la crise intestinale, il est important d’apprendre à mieux le gérer, en commençant par prendre des grandes respirations bien profondes tout en expirant le stress et en inspirant la tranquillité et la paix.  Un exercice aussi simple que la marche peut aider, tout comme la méditation et le yoga.  Certains suppléments à base de plantes favorisent la relaxation tels que la camomille, la passiflore, le houblon et la valériane. 

Du côté alimentation, il faut augmenter les fibres en consommant plus de grains entiers, de fruits et de légumes. Au début, si l’intestin semble très fragile, commencer par des légumes cuits à la vapeur, et plus tard ajouter quelques légumes crus. Le psyllium est aussi une fibre soluble dans l’eau autant pour prévenir la diarrhée que la constipation. Ne pas oublier de boire beaucoup d’eau.  

Plusieurs suppléments peuvent aider : l’orme rouge qui a un effet calmant sur l’intestin, la lobélie pour son effet antispasmodique, le calcium et le magnésium pour aider à détendre l’intestin, la vitamine A pour promouvoir la cicatrisation de l’intestin, la camomille et le gingembre qui apaisent les spasmes musculaires et diminuent l’inflammation, sans oublier l’acidophillus (bonnes bactéries) pour rétablir la flore intestinale.  Une enzyme digestive aidera à soutenir le processus digestif et assurera la bonne assimilation des nutriments.  Un supplément de vitamine B complète aidera à mieux faire face au stress. Comme chaque individu est unique, chacun devra trouver un programme adapté à ses besoins personnels.

- Gisèle Frenette  (+)


* Ayant cheminé en santé comme infirmière consultante en nutrition et phytothérapeute Gisèle Frenette est l'auteure de 6 livres sur le thème de la santé.



Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantie une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.