Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
6754
>>
 
Médecine et société
image publicite

DOSSIER CHOC: Les enfants non vaccinés seraient en meilleure santé

Articles-sante > 2.Medecine-et-societe > DOSSIER-CHOC-Les-enfants-non-vaccines-seraient-en-meilleure-sante.322.htm


DOSSIER CHOC: Les enfants non vaccinés seraient en meilleure santé

par Ghislain Martel* 


Selon une analyse statistique des donnée d'une étude de l'institut Koch Allemande sur la santé des enfants, la totalité des données révèle que les enfants non vaccinés sont en meilleure santé et moins exposés aux infections et à certaines maladies du système nerveux. Les vaccins n'auraient donc pas l'impact souhaité sur la protection immunitaire des enfants, et par corrélation des adultes. Ce serait plutôt le contraire.



La vaccination n'améliorerait pas le bilan de santé


Ce qui est encore plus troublant, c'est que l'étude démontre assez clairement une efficacité plus que douteuse pour ne pas dire une totale inefficacité de la vaccination en général sur l'impact de certaines maladies infectieuses.

Dans la vidéo, seul le TDA/H ne semble pas trop influencé ni négativement ni positivement par la vaccination. En fait, ce n'est pas vraiment surprenant puisque cette pathologie inventée n'est fondée sur aucun test clinique et ne peut donc pas être "détectée" par aucun examen de laboratoire. Son diagnostic se base uniquement sur l'opinion du médecin traitant, ou sur une série de symptômes arbitraires non démontrables physiquement. Donc, la vaccination n'a pas d'incidence sur le TDA/H, puisque de toute façon ce "trouble" n'est pas relié à un phénomène physiologique mesurable. 



L'utilisation de métaux lourds toxiques comme adjuvants serait-elle en cause?


Il semble de plus en plus évident que les métaux lourds fréquemment utilisés comme adjuvants soient en partie responsables des problèmes au niveau du système nerveux. On sait maintenant que l'aluminium et le mercure (maintenant interdit dans plusieurs pays) attaquent directement le cerveau et le système nerveux en provoquant des lésions pouvant expliquer une plus grande incidence de la maladie d'Alzheimer, du parkinson et de l'autisme. On constate dans l'étude que le nombre de scolioses, une autre maladie du système nerveux affectant la colonne vertébrale, semble directement associé à la vaccination, puisque les enfants non vaccinés ne montrent eux aucune incidence de la maladie (0%).



L'effet de la vaccination sur notre sensibilité et nos facultés mentales


Si la vaccination n'a pas l'effet escompté, alors pourquoi continuer à vacciner? Si son bilan de santé statistique n'est pas positif, cela signifie qu'elle produit plus de mal que de bien.

Pourquoi ajouter des métaux lourds que l'on sait toxiques aux vaccins? Si les adjuvants à base de métaux lourds attaquent le système nerveux et les fonctions cognitives, alors, dans quels buts ces adjuvants sont-ils ajoutés aux nouveaux vaccins? Sont-ils des vecteurs de nouveaux problèmes de santé dont les grandes firmes pharmaceutiques pourront tirer profit? 

C'est bien connu de la science et de la chimie: les métaux sont affectés par et réagissent à tous les types de rayonnements. Outre le fait connu que ces métaux soient des toxines difficiles à éliminer du corps, se pourrait-il donc qu'ils puissent induire par le biais de radiations diverses des réactions imprévisibles sur notre système immunitaire et aussi sur notre système nerveux?



Conclusion


En fin de compte, il est important que chacun se forge sa propre idée et demeure vigilant. Il semble que les médias traditionnels ne soient pas prêts à vous faire la part juste des choses. Il y a trop d'intérêts financiers en jeu actuellement et tous tendent vers une information biaisée pour le maintien du statutquo, par exemple, par les lobbies médicopharmaceutiques. 

Plus nous serons nombreux à exiger des explications et la vérité en demandant plus d'études réellement indépendantes, et plus nous obtiendrons de réponses utiles.

Consulter le rapport d'analyse réalisée par Angelika Koegel sur les données de l'insitut Koch.

- Ghislain Martel  (+)


Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantie une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.