Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
9819
>>
 
Médecine et société

Entretien: L'immunisation est un phénomène réel, complexe mais la vaccination n'y contribue pas

Articles-sante > 2.Medecine-et-societe > Entretien-Limmunisation-est-un-phenomene-reel-complexe-mais-la-vaccination-ny-contribue-pas-.683.htm


Entretien: L'immunisation est un phénomène réel, complexe mais la vaccination n'y contribue pas

par Ghislain Martel* 

Entretien: L'immunisation est un phénomène réel, complexe mais la vaccination n'y contribue pas Entretien: L'immunisation est un phénomène réel, complexe mais la vaccination n'y contribue pas


(Cette publication est la traduction d'un entretien publié en 2014. Voir références plus bas)

Le Dr Vernon Coleman parle de vaccination et d'immunisation sans risque.

Publié le 15 décembre 2014

Par Ernest Dempsey

« Le mois dernier, mon blog sur le risque grave que pose le vaccin antipoliomyélitique oral pour la santé a suscité un vif engouement chez les lecteurs. Il y avait ceux qui n'avaient jamais entendu parler d'un tel risque et qui lisaient avec intérêt, puis certains qui ont sauté pour le rejeter carrément et qui cherchaient sans cesse des preuves pour prétendre que la vaccination contre la poliomyélite était sans risque. En tout état de cause, le fait que j'ai montré l'envers de la médaille caché aux gens pendant des années par presque tous les médias traditionnels était une première significative.

Maintenant, développant le sujet, j'ai contacté le Dr. Vernon Coleman, auteur britannique à succès et médecin à la retraite, pour un court entretien sur la vaccination et l'immunisation. Dr. Coleman est l'auteur de plus d'une centaine de livres. Avec plus de deux millions d'exemplaires de livres vendus au Royaume-Uni seulement, il est l'auteur à succès pour de nombreux ouvrages, notamment "Comment arrêter de tuer votre médecin". Il est également reconnu pour avoir lancé le premier logiciel médical au monde pour les ordinateurs personnels. Il a également été un chroniqueur très lu et son dernier livre sur la santé "Quiconque vous dit que les vaccins sont sûrs et efficaces vous ment. La preuve" (2011) concerne les risques de la vaccination pour la santé.»



La vaccination responsable de nombreuses épidémies ou recrudescences


« Les médias ont tendance aujourd'hui à utiliser le terme "vaccination" de manière interchangeable, bien qu'à tort, avec "immunisation". Mais l'immunisation est un concept beaucoup plus large que la vaccination et c’est en fait l'immunisation - renforçant l’immunité naturelle du corps par d’autres moyens - qui a aidé la population humaine à vaincre les épidémies, y compris la poliomyélite, comme mon invité l’expliquera. C'est un sujet important, car la vaccination peut et cause de sérieux dommages au corps, incluant aux organes et à tout le système immunitaire en général.

Au moment où on se parle, L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a admis la semaine dernière avoir causé de nouveaux cas de polio au Soudan du Sud et à Madagascar. Le New York Times a même utilisé le terme " Polio d'origine vaccinale "pour décrire ces cas et que les autorités de santé nomment différemment, minimisant le risque comme étant" rare ", tout en admettant son existence.»



La vaccination est un dogme non-fondé qui n'a jamais amélioré l'immunité généraleLa vaccination est un dogme non-fondé qui n'a jamais amélioré l'immunité générale


« Ernest: Docteur Coleman, je voudrais d’abord demander pourquoi la vaccination est une approche ratée de la prévention des maladies du point de vue de la science médicale.

Dr. Coleman: Le but de la vaccination est de donner au corps suffisamment d'exposition à un agent pathogène particulier pour l'encourager à développer des cellules de défense, mais pas suffisamment de l'agent pathogène pour produire les signes et les symptômes de la maladie. Malheureusement, il s’agit là d’un acte d’équilibre que les sociétés pharmaceutiques ne font généralement pas bien. Certains vaccins ne fonctionnent pas du tout, certains fonctionnent pour certaines personnes mais pas pour d'autres et provoquent tous des effets secondaires désagréables, graves et parfois mortels. Beaucoup de choses peuvent mal se passer et, de manière alarmante, il n’ya absolument aucune preuve scientifique démontrant que les vaccins sont sûrs et efficaces. À mon avis, le gros problème des vaccins réside dans les dommages qu’ils causent au système immunitaire.



Le plus gros problème sont les dommages au cerveau et ils sont effroyablement communs. Les personnes vaccinées risquent davantage de développer des allergies et, en raison des dommages causés au système immunitaire, de développer un cancer. Les vaccinations étant devenues de plus en plus courantes, l'incidence des problèmes de cancer et d'allergies a augmenté.

- Dr Vernon Coleman


Ernest: Quels sont certains des principaux risques pour la santé associés aux vaccins en général?

Dr Coleman: De nombreux médecins et infirmières affirment que les vaccins ne produisent aucun effet secondaire. C'est effrayant. La liste des symptômes et des maladies causés par les vaccins remplirait un livre. Le plus gros problème sont les dommages au cerveau et ils sont effroyablement communs. Les personnes vaccinées risquent davantage de développer des allergies et, en raison des dommages causés au système immunitaire de développer un cancer. Les vaccinations étant devenues de plus en plus courantes, l'incidence des problèmes de cancer et d'allergies a augmenté. Le gouvernement américain a accepté que les vaccins puissent causer l'autisme, bien que les partisans des programmes de vaccination nient toujours l'existence de ce lien.

Ernest: J'aimerais spécifiquement poser des questions sur les vaccins antipoliomyélitiques, y compris le vaccin Sabin, administré par voie orale et le vaccin injectable Salk. Ont-ils un rôle important à jouer dans la réduction de l'incidence de la poliomyélite?

Dr Coleman: On dit souvent que la vaccination a contribué à éradiquer la polio. Ceci est, pour le dire poliment, un mensonge à nu. Au Tennessee, aux États-Unis, le nombre de victimes de la poliomyélite l'année avant que la vaccination devienne obligatoire s'élevait à 119. L'année qui a suivi l'introduction de la vaccination, il est passé à 386. En Caroline du Nord, les chiffres sont de 78 et 313. Il existe des chiffres similaires pour d'autres États et aux États-Unis, dans l'ensemble, l'incidence de la poliomyélite a augmenté de 50% après l'introduction de la vaccination de masse. Toutefois, l’incidence de la poliomyélite avait considérablement diminué avant l’introduction du premier vaccin antipoliomyélitique. C’est de meilleures installations sanitaires, de meilleurs logements, une eau plus propre et plus de nourriture, ce qui a entraîné une baisse de l’incidence de la poliomyélite. Ce sont les développements sociaux et non médicaux qui ont vaincu la polio. En passant, il convient de noter que des millions de personnes à qui la polio a été administrée alors qu’elles étaient enfants risquent maintenant beaucoup de développer un cancer.



À mon avis, les preuves contre la vaccination sont si solides que quiconque vaccinant un enfant (ou permettant de le faire vacciner) devrait être arrêté pour abus de son enfant.

- Dr Vernon Coleman


Ernest: Qui profite réellement de la vaccination si ce n'est le public?

Dr Coleman: Les médecins sont enthousiastes à propos de la vaccination parce qu'ils en retirent des sommes énormes. Les médecins disent à leurs infirmières de donner les coups et elles engrangent l'argent. C’est pourquoi les bébés et les jeunes enfants sont maintenant vaccinés, vaccinés et vaccinés à nouveau. Les compagnies pharmaceutiques font des milliards. Les médecins font assez bien aussi. Il n’est pas surprenant que beaucoup de médecins souhaitent que la vaccination soit obligatoire. À mon avis, les preuves contre la vaccination sont si solides que quiconque vaccinant un enfant (ou permettant de le faire vacciner) devrait être arrêté pour abus de son enfant.

Ernest: Nous constatons une énorme quantité de battage médiatique sur les avantages de la vaccination. Diriez-vous que les médias de masse mentent carrément au public?

Dr. Coleman: Les journalistes mentent sur la vaccination soit parce qu’ils ont été achetés par les compagnies pharmaceutiques (un bon dîner ici, des vacances là-bas et une commission chargée de rédiger un article pour le magazine de la société moyennant des honoraires considérablement gonflés), ou parce qu’ils sont aussi trop paresseux pour faire des recherches de base. La plupart acceptent simplement ce qu’on leur dit et ne posent jamais de questions fondamentales telles que: où est la preuve que ce vaccin aide vraiment et ne fait pas plus de mal que de bien? Je suis un médecin inscrit et agréé, et dans mon livre, je mettais au défi les lecteurs qui pensaient que j'avais tort de me signaler au Conseil Général de Médecine [General Medical Council ou GMC - NDLR] et de leur demander de me rayer du registre médical. La ligne officielle au Royaume-Uni est "soutenez et promouvez les vaccins" afin que vous puissiez penser que le GMC voudrait que je sois banni. Mais rien ne s’est passé "parce que tout ce que j’ai dit est vrai. Les vaccins sont dangereux et inefficaces pour un usage courant. Mais personne ne veut révéler la vérité.



Nous serions en meilleure santé sans vaccins et tant de médicaments dangereux. Les milliards dépensés pour les vaccins (et pour payer secrètement des millions d’indemnités aux parents d’enfants endommagés par les vaccins) seraient beaucoup mieux dépensés pour éduquer les gens à la saine alimentation.

- Dr Vernon Coleman


Ernest: La question qui découle de cette discussion est alors évidemment, si pas la vaccination, alors quoi? Comment immuniser contre les maladies, en particulier contre les maladies infectieuses?

Dr Coleman: De nos jours, la médecine est une question d’intervention. Et de préférence, une intervention qui peut être rentabilisée. La vérité est que nous pouvons faire beaucoup pour nous protéger des maladies infectieuses sans utiliser de vaccins. Une meilleure nourriture (et moins de la mavaise), un air plus frais et une eau pure sont essentiels. Et nous serions en meilleure santé sans vaccins et tant de médicaments dangereux. Les milliards dépensés pour les vaccins (et pour payer secrètement des millions d’indemnités aux parents d’enfants endommagés par les vaccins) seraient beaucoup mieux dépensés pour éduquer les gens à la saine alimentation - et pour contrôler la publicité des hamburgers et autres aliments mortels.



Les enfants (ou les adultes) qui semblent fragiles et susceptibles aux infections et aux allergies pourraient bien avoir un système immunitaire endommagé. Et ce sont les vaccins que nous pouvons blâmer pour cela.

- Dr Vernon Coleman


Ernest: Quels sont les indicateurs que les gens devraient surveiller afin de reconnaître que leur immunité ou celle de leurs enfants ou de leur famille a été atteinte?

Dr. Coleman: Les enfants (ou les adultes) qui semblent fragiles et susceptibles aux infections et aux allergies pourraient bien avoir un système immunitaire endommagé. Et ce sont les vaccins que nous pouvons blâmer pour cela. Les enfants d'aujourd'hui sont plus malades que jamais. L'incidence de troubles tels que l'asthme est en hausse. Arrêtez les programmes de vaccination et les enfants seront beaucoup plus en santé.

ECela me choque que des personnes bien intentionnées imposent maintenant des programmes de vaccination aux populations des pays en développement. Ces programmes font beaucoup plus de mal que de bien.rnest: En tant que médecin, pensez-vous qu’il est réaliste d’atteIndre l’éradication à cent pourcent de la maladie par une population sans vaccination ni moyen artificiel de vaccination?

Dr Coleman: Si nous bannissions les programmes de vaccination de masse aujourd'hui, le monde deviendrait plus sain. Cela me choque que des personnes bien intentionnées imposent maintenant des programmes de vaccination aux populations des pays en développement. Ces programmes font beaucoup plus de mal que de bien.



 



Cela me choque que des personnes bien intentionnées imposent maintenant des programmes de vaccination aux populations des pays en développement. Ces programmes font beaucoup plus de mal que de bien.

- Dr Vernon Coleman



Les médias sont vendus et le dogme pseudo-scientifique persiste


Ernest: J'aimerais aussi savoir quelle a été la réponse ou la réaction de la communauté médicale traditionnelle à votre livre.

Dr Coleman: La profession médicale refuse même de débattre de la question de la vaccination. Aucune chaîne de télévision n'ose avoir une discussion publique. Bien que j'ai vendu plus de deux millions de livres reliés au Royaume-Uni. »

********



Partagez ces informations vitales. Le monde doit savoir.

 

 

Références:

http://thesop.org/story/20141215/dr-vernon-coleman-talks-about-vaccination-and-safe-immunization.html

- Ghislain Martel  (+)


Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantie une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.