Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
9670
>>
 
Médecine et société
image publicite

Les écouvillons pour le dépistage du COVID et la manière dont il sont utilisés pourraient compromettre votre barrière hémato-encéphalique


Les écouvillons pour le dépistage du COVID et la manière dont il sont utilisés pourraient compromettre votre barrière hémato-encéphalique

par Ghislain Martel* 

Les écouvillons pour le dépistage du COVID et la manière dont il sont utilisés pourraient compromettre votre baiirère hémato-encéphaliquePourquoi les tests de dépistage du COVID peuvent-ils constituer une menace sérieuse et compromettre votre santé ? Sont-ils fiables ?

(Tiré d'un blog pour assurer le maximum de partages - mise à jour 21 juillet 2020)

ÉCOUVILLONS = DANGER !

Protégez votre barrière hémato-encéphalique

Vous devez absolument protéger votre barrière hémato-encéphalique.

La fameuse "BBB" ou "Blood Brain Barrier".

Comme c'est expliqué dans cette page, votre cerveau, avec ses nombreuses fonctions essentielles à la vie, est protégé contre les substances potentiellement nocives dans la circulation sanguine par une structure en forme de clôture appelée barrière hémato-encéphalique.

Pourquoi en parler maintenant, plus que jamais?

Ils savent très bien que l'endroit où ils effectuent le frottage permet de briser la barrière protectrice du cerveau

Tout simplement parce que l'endroit EXACT où les "testeurs" (avec le fameux test de "long Q-Tip" menant à l'interprétation RT-PCR de l'échantillon obtenu) obtiennent votre échantillon (pour le "COVID-19") s'appelle "barrière hémato-encéphalique".

On répète, doucement.

Les testeurs avec leurs écouvillons --qu'ils vous rentrent (vraiment loin) jusqu'à TOUCHER la DERNIÈRE BARRIÈRE PHYSIQUE avant d'arriver à votre cerveau-- mettent votre barrière hémato-encéphalique EN DANGER.

Relisez la phrase ci-haut autant de fois que nécessaire. Comprenez la nature du DANGER réel à chaque écouvillonnage.

Une seule couche de cellules vous protège contre les risques graves de méningites et autres infections cérébrales

Bon, on continue...

Alors on sait que l'écouvillon qui se rend jusqu'à votre barrière hémato-encéphalique met votre cerveau en danger mais au fond, c'est toute votre santé qui pourrait en être affectée.

Gardez à l'esprit que la barrière hémato-encéphalique, ce n'est qu'une seule couche de cellules qui protègent votre cerveau contre...

les métaux lourds;

les pesticides;

et autres substances toxiques

Ces substances ne devraient JAMAIS passer votre barrière hémato-encéphalique (BHE).


"Le cerveau, avec ses nombreuses fonctions essentielles à la vie, est protégé contre les substances potentiellement nocives dans la circulation sanguine par une structure en forme de clôture appelée barrière hémato-encéphalique.

La barrière hémato-encéphalique, ou BHE, est un réseau monocellulaire de cellules réunies par des jonctions serrées qui empêchent la plupart des substances de pénétrer et permettent à peu de substances de pénétrer dans le cerveau.

Les substances toxiques généralement exclues comprennent les métaux lourds, les pesticides, les PCB ainsi que les protéines nocives tandis que les substances autorisées sont l'oxygène, les hormones et les nutriments." [3]


Grâce à la BHE, ces poisons ne se rendent pas à votre cerveau MAIS lorsqu'il se produit un FROTTIS sur votre BHE, grâce au très long écouvillon (que le testeur tourne allègrement, sans aucun égard aux dommages permanents qu'il peut causer à votre BHE), votre BHE peut être affaiblie ou autrement altérée.

Sachez que la barrière hémato-encéphalique laisse passer...

les nutriments essentiels;

l'oxygène; et tout ce qui DOIT atteindre le cerveau.

C'est donc absolument ESSENTIEL de maintenir la santé intégrale de votre BHE.

Si d'une manière ou d'une autre, votre barrière hémato-encéphalique est COMPROMISE, elle devient une barrière hémato-encéphalique qui fuit.[3]

Une barrière hémato-encéphalique compromise met votre vie en réel danger

Lorsque votre BHE "fuit" ça provoque l'inflammation du cerveau.

Cette inflammation permet aux bactéries et aux autres toxines d'entrer dans votre cerveau et d'infecter les tissus cérébraux.

Ceci peut entraîner une inflammation (ce qui empire votre cas) et même parfois, la mort.

Fig. 1: La barrière hémato-encéphalique n'est constituée qu'un seule couche de cellules qui protègent votre cerveau

Chaque écouvillonnage est donc EXTRÊMEMENT DANGEREUX pour votre BHE... et votre santé... voire, votre vie.

Mais il y a BIEN PLUS DE SYMPTÔMES (à court et à long terme), lorsque la BHE est compromise.

 

 

 

Ça comprend...

l'autisme

le TDA

le TDAH

les maladies cardiques

les maladies auto-immunes

le cancer

les maladies neurodégénératives

les accidents vasculaires cérébraux (AVC)

les lésions hépatiques

la fatigue chronique (qui n'est PAS résolue par le repos)

l'hypoxie

l'anxiété

les troubles de l'humeur

la dépression.

D'autres problèmes de santé mentale, comme la schizophrénie, les convulsions, la perte de mémoire et le déclin cognitif entraînant la maladie d'Alzheimer ou la démence, un flux sanguin insuffisant vers le cerveau et une activité cérébrale anormale.



"Une BHE qui fuit peut causer:

Capacité mentale réduite, difficulté de concentration ou multitâche, perte de mémoire à court et à long terme, collectivement appelés brouillard cérébral, via une activation prolongée des mastocytes;

Une augmentation des plaques autour des cellules nerveuses interrompant leur fonction et bloquant leur apport en nutriments, un processus plus communément appelé maladie d'Alzheimer;

Changements dans le transport des molécules entre le cerveau et la circulation sanguine pouvant mener à la maladie de Huntington;

Inflammation cérébrale et dommages oxydatifs, augmentant le risque de schizophrénie;

Flux sanguin insuffisant ainsi qu'une activité cérébrale anormale pouvant causer la dépression." [3]


Ça c'est une liste des dangers auxquels vous vous exposez lorsque vous laissez un "écouvillonneur" vous "écouvillonner" les fond de la cavité nasale, pour y faire un "frottis" directement sur votre barrière hémato-encéphalique.

Une BHE compromise vous expose potentiellement à tous les dangers mentionnés ci-haut.

Et rien ne dit que vous n'aurez qu'un seul de ces dangers, à la fois. Vous pourriez donc en avoir plusieurs, en même temps.

CONCLUSION

Maintenant, en comprenant le DANGER RÉEL auquel vous vous exposez en laissant cet écouvillon aller "chatouiller" (lire: agresser) votre barrière hémato-encéphalique, imaginez si l'embout de ce long écouvillon était CONTAMINÉ [ou contenait des nano-particules, des métaux lourds, ou autre toxines - NDLR].

Oui, des milliers d'écouvillons ont DÉJÀ été qualifiés d'inutilisables parce qu'ils présentent un risque de contamination.[2]



Santé Canada confirme la contamination de 380 000 tests de dépistage

"Santé Canada a confirmé à Radio-Canada que 380 000 trousses de dépistage de la COVID-19, appelées écouvillons, ont fait l’objet d’un rappel urgent du 28 mars au 3 avril en raison d’un problème de contamination. " (Radio-Canada, 27 avril 2020 ) [4]


Avez-vous idée du dommage que ça peut vous causer?

Pouvez-vous sérieusement avoir confiance en ces écouvillons qui arrivent, pour la quasi-totalité, de la Chine?

- Claude Gelinas, 07 juillet 2020



Note de l'éditeur: Pour notre part, il est invraisemblable voir impossible que des tests aussi sophistiqués et cruciaux que ceux pour le Covid et produits dans des laboratoires spécialisés puissent être contaminés ACCIDENTELLEMENT. Cela ne fait aucun sens. La seule explication logique est qu'ils auraient été contaminés volontairement.




Mise à jour:



Il faut savoir que le fond de la cavité nasale, au-dessus du nasopharynx, à l'endroit où l'on retrouve l'artère sphénopalatiale, il y a une paroi osseuse poreuse.

Si l'écouvillon est appuyé trop fort, il peut passer au travers de cette paroi osseuse poreuse. Un père de famille m'a d'ailleurs écrit pour me dire que son fils était entre la vie et la mort suite à un écouvillonnage mal effectué qui a transpercé cette paroi osseuse poreuse. Aux dernières nouvelles, son fils est encore entre la vie et la mort.

De sorte qu'un écouvillon demeure dangereux, même si ce n'est pas directement lié à la barrière sang-cerveau, par exemple au moment de la rupture d'un des nombreux vaisseaux sanguins (plutôt fragiles) dans cette zone reculée de la cavité nasale), dont la très importante artère sphénopalatiale qui est connectée directement au même système sanguin qui irrigue le cerveau.

Ma première impression, quand j'avais fait mes recherches, était que si cette artère était compromise, quelle pouvait laisser passer des contaminants qui se retrouveraient ensuite, vraisemblablement, dans le système circulatoire artériel ou veineux du cerveau et dès lors, vu cette nouvelle charge de contamination pouvait ajouter au travail de la BHE dans le système circulatoire du cerveau.

C'est là et très exactement là que je me serais trompé.

Même le médecin que j'avais précédemment consulté (de manière confidentielle parce qu'aucun médecin que je connais ne veut être publiquement identifié) m'avait dit que j'avais raison pour ensuite dire qu'il n'était plus trop certain. J'ai compris que toute cette histoire de BHE est passablement complexe mais bon, je sais reconnaître quand je me trompe!

Apparemment que ça n'avait pas de lien direct mais encore là, je n'ai pas réussi à trouver de littérature médicale qui me confirmait hors de tout doute qu'un rupture dans le système circulatoire sanguin de la cavité nasale ne pouvait pas mener à une forme ou une autre de compromission de la BHE, dans le cerveau (dans une 2e temps, suite à une éventuelle contamination).

Et là, on ne parle même pas des écouvillons contaminés qui auraient semble-t-il été aseptisés (avec un niveau d'efficacité qui demeure l'objet d'incertitudes). Ces écouvillons contaminés auraient dû être jetés, aux poubelles, sans autre considération mais non, ils ont été en quelque sorte, recyclés pour être utilisés, malgré tout, avec la promesse d'avoir été "décontaminés".

Les écouvillons étaient-ils contaminés par des champignons ou une autre forme de moisissure?



- Claude Gelinas, 21 juillet 2020 pour la mise à jour

 

Références:

1) https://forum.chaudiere.ca/viewtopic.php?f=19&t=1462&sid=3cf74b04d20d5918424a9c2a7228fdc4

2) https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1696091/test-depistage-ecouvillons-covid-19-contamines-chine-quebec

3) https://mindd.org/leaky-brain/

4) https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1697967/sante-canada-contamination-covid-19-rappel-esbe-scientific

5) https://www.youtube.com/watch?v=SuWYueDHdQI

https://degraw.substack.com/p/national-security-alert-covid-tests

- Ghislain Martel  (+)




Voir aussi:

Écouvillon# 1156
  "bonjour Je dois me faire opérer du ménisque et le seul test obligatoire que je dois faire est le PCR 48h à l’avance.que faire svp pour y échapper en sachant que l’anesthésiste m’a dit que si je ne le faisais pas il refuserait de m’endormir par peur de complications (en gros si j'ai le virus en moi je pourrais mourir avec l’anesthésie générale) help "
(Médecine et société)
Celine
Palavas Les Flots
France
20 SEP 2020
Commenter

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantis une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.