Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
3891
>>
 
Médecine et société
image publicite

Covid: Les gels antibactériens sont-ils vraiment effiaces contre les virus ? Présentent-ils des risques pour la santé ?


Covid: Les gels antibactériens sont-ils vraiment effiaces contre les virus ? Présentent-ils des risques pour la santé ?

par Ghislain Martel* 

Covid: Les gels antibactériens sont-ils vraiment effiaces contre les virus ?Les gels antibactériens sont-ils effiaces contre les virus ?

Comment doit-on réagir à l'obligation de se laver les mains avec du gel antibactérien avant d'entrer dans un commerce ? Est-ce qu'ils ont le droit de l'imposer ?

Et si cela produisait plus de risques de tomber malade, d'avoir des infections, ou même de développer des allergies? On sait que le désinfectant tue pratiquement toute vie à la surface de la peau, dont les bactéries bénéfiques. La plupart des gels antiseptiques contiennent des éléments toxiques, comme le triclosan, et le Biphénol A dont il favorise l'absorption au travers de la peau.


"Il faut savoir que les bactéries contenues sur nos paumes ne sont pas toutes mauvaises et certaines d’entre elles nous permettent de combattre les autres, plus mauvaises, notamment les souches plus résistantes aux antibiotiques. À force de tout aseptiser en voulant se protéger, on perd également notre meilleure défense immunitaire."

- Scienceport.fr


La toxicité de certains gels

"En juin dernier, 200 professionnels de santé et scientifiques de 29 pays et neuf organisations sanitaires européennes ont tenu à alerter les consommateurs sur la dangerosité de certains gels antibactériens, dans une tribune publiée dans la revue scientifique Environmental Health Perspectives. Dans ce texte, intitulé « Manifeste de Florence », ils appellent « à limiter la production et l'utilisation du triclosan et du triclocarban et à questionner l'utilisation des autres antimicrobiens ». Ces deux substances chimiques sont des antiseptiques que l’on peut également trouver dans les savons, les dentifrices, les détergents, les vêtements, dans certaines matières plastiques mais aussi dans certains gels antibactériens.

Ces substances sont soupçonnées entraîner une résistance aux antibiotiques, mais ce n’est pas tout. Elles seraient aussi susceptibles de provoquer des cancers du sein, d’altérer les spermatozoïdes et d’entraîner des dérèglements hormonaux. Les femmes enceintes qui entrent en contact avec ces substances prennent notamment le risque d’affecter le développement de leur enfant.

Autre sujet de préoccupation : « Pour le consommateur, le triclosan dans les produits cosmétiques ne présente aucun bénéfice immédiat », explique Hanns Moshammer, des Médecins pour un environnement sain (MES), une organisation autrichienne qui a signé le manifeste."[1]

- passeportsante.net

Les gels désinfectants peuvent s'avérer néfastes surtout en utilisation répétée

"Mais ce que l’on connait moins, ce sont les effets de ces gels sur le long terme. Il faut savoir que les bactéries contenues sur nos paumes ne sont pas toutes mauvaises et certaines d’entre elles nous permettent de combattre les autres, plus mauvaises, notamment les souches plus résistantes aux antibiotiques. À force de tout aseptiser en voulant se protéger, on perd également notre meilleure défense immunitaire.

Une étude publiée dans la revue Plos One constate que l’utilisation régulière de désinfectant pour les mains peut aussi augmenter l’absorption du Bisphénol A par votre peau. Or, cette molécule est aujourd’hui suspectée d’être un perturbateur endocrinien. Il serait en effet facteur de dégradation de la qualité et de la quantité du sperme généré par l’homme et serait soupçonné de jouer un rôle dans certaines fausses couches, obésité, ainsi que certains cancers.

Face à tous ces effets potentiels, une association de médecins, l’Association santé environnement France (ASEF), recommande d’utiliser ces gels antibactériens de façon exceptionnelle."[2]

Se désinfecter sans avoir les mains propres: déconsellé

"il faut rappeler que les gels hydroalcooliques ont des propriétés bactéricides, virucides et fongicides (tuant les bactéries, les virus et autres champignons) sans avoir aucun effet nettoyant. En d’autres termes, les bactéries meurent, évitant ainsi toute propagation vers d’autres personnes, mais elles restent sur vos mains. Les solutions hydroalcooliques ne remplacent donc pas le lavage des mains. D’ailleurs, celles-ci doivent être propres et sèches avant toute utilisation de ce gel, précise l’OMS." [2]

L'obligation de se désinfecter est-elle légitime ou même légale ?

Y-a-t'il une loi l'obligeant ? En principe, NON !Seulement en cs de situation d'urgence sanitaire pourra-t-on imposer son utilsation systématique. Mais les raisons doivent être justifiables et ne pas présenter de risques plus grands que ce que l'on veut combattre.

Quels sont nos recours pour faire valoir notre droit à ne pas se stériliser avec des produits toxiques ? Un commerce pourrait-il être poursuivi si quelqu'un tombe malade à cause qu'il s'est imbibé de produit toxique imposé par le commerce ?

Si les commerces forcent l'utilisation de gels désinfectants qui peuvent diminuer notre défense immunitaire, alors, s'exposent-ils à des poursuites pour avoir menacé la santé de clients ou même favorisé l'apparition de la maladie ?

Il importe de limiter l'utilisation des gels de façon systématique et répétée. Car ils peuvent induire des conditions propices à la création de bactéries résitantes aux antibiotiques et exposer l'utilsateur à des infections icontrôlées.

 

 

Références:

1) https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=gels-antibacteriens-quels-dangers-sante

2) https://sciencepost.fr/gel-hydroalcoolique-dangereux-sante/

- Ghislain Martel  (+)




Voir aussi:

Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantis une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.