Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
1784
>>
 
Médecine et société

Covid-19: Un malade reçoit le traitement de chloroquine, en 48 heures son état s'améliore rapidement et il test négatif après 4 jours

Articles-sante > 2.Medecine-et-societe > Covid-19-Un-malade-recoit-le-traitement-de-chloroquine-en-48-heures-son-etat-sameliore-rapidement-et-il-test-negatif-apres-4-jours.814.htm


Covid-19: Un malade reçoit le traitement de chloroquine, en 48 heures son état s'améliore rapidement et il test négatif après 4 jours

par Ghislain Martel* 

Covid-19: Un malade reçoit le traitement de chloroquine, en 48 heures son état s'améliore rapidement et il test négatif après 4 joursUn patient du CHU d'Amiens qui présentait des symptômes du coronavirus Covid-19 s'est vu administrer un traitement à base de chloroquine. 48 heures après le début du traitement, son état semble s'être amélioré. Finalement, d'après l'hôpital, le test du Covid-19, réalisé deux fois, était négatif.

(Tiré d'un article sur France 3 - voir référence au bas de page)

Par Romane Idres



"Je n'en reviens toujours pas", nous écrit Xavier Fouque depuis sa chambre d'hôpital. "Samedi, j'étais un légume, je ne pouvais même pas ouvrir les yeux tant la lumière me faisait mal au crâne." Cette histoire à multiples rebondissements n'a pas fini de faire parler.

Les premiers symptômes du coronavirus Covid-19 sont apparus le 12 mars. L'homme de 48 ans, orginaire de Laviéville dans la Somme, s'est alors rendu chez son médecin traitant, qui lui a diagnostiqué une bronchite et lui a prescrit un traitement antibiotique.

"Je me suis senti mourir"

Quelques jours plus tard, le mercredi 17 mars, l'état de santé de Xavier s'aggrave et son médecin lui conseille d'appeler le 15. Une ambulance l'emmène au CHU d'Amiens. Xavier n'est pas fiévreux, mais ils est pris de grosses quintes de toux, de "brûlures dans la gorge et dans les poumons" et de maux de tête violents. Un premier test du Covid-19 est réalisé à son arrivée à l'hôpital, mais il affirme que les résultats ne lui sont pas communiqués.

Le vendredi 20 mars, son état s'aggrave. "J'ai eu une grosse crise de toux, je n'avais plus moyen de respirer, raconte-t-il. Les personnels soignants n'ont pas réfléchi, ils se sont précipités dans ma chambre avec leurs masques et leurs gants." C'est à ce moment-là que Xavier est au plus bas. "Je me suis senti mourir. (...) J'ai quatre enfants, je n'ai cessé de penser à eux. J'ai eu tellement peur de les abandonner." Sans hésiter, il ajoute que les soignants lui ont "sauvé la vie".

Un scanner révèle ensuite une infection aux poumons. Un nouveau test du Covid-19 est réalisé, mais Xavier assure qu'il n'est toujours pas informé des résultats. Tout lui laisse croire qu'il s'agit bien du coronavirus. Il signale même la présence d'étiquettes indiquant "nouveau coronavirus Covid-19" dans sa salle de bain.

 

Le même jour, les médecins commencent à lui administrer le fameux traitement évoqué depuis plusieurs semaines dans les médias, à base d'hydroxychloroquine, une molécule utilisée comme antipaludique, et d'un antiobiotique utilisé pour le traitement des infections à la gorge et aux bronches, l'azithromycine. "Il y avait urgence, mon état de santé s'est dégradé à grande vitesse, ils m'ont dit ce qu'ils allaient me donner (...) Si je fais partie des testeurs pour ce traitement, je ne le regrette pas."

Tests négatifs

Le CHU d'Amiens confirme avoir administré de l'hyrdoxychloroquine mais assure que les deux tests réalisés à quatre jours d'intervalle sont revenus négatifs. Recontacté, Xavier nous redit qu'il n'avait pas été mis au courant des résultats des tests. Il n'en aurait été informé qu'après publication de l'article sur notre site internet. "On vient juste de me dire, à 18h20 (deux heures après publication de l'article, ndlr), que les deux tests étaient négatifs." C'est également à ce moment-là qu'on lui annonce une autre nouvelle surprenante : "Comme je suis négatif, ils stoppent la chloroquine." D'autres examens devraient être réalisés pour déterminer ce qu'il a réellement.

 

Références:

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/somme/amiens/ils-m-ont-sauve-vie-traite-chloroquine-au-chu-amiens-patient-atteint-du-coronavirus-temoigne-1804952.html

- Ghislain Martel  (+)


Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantis une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.