Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
6024
>>
 
Médecine et société
image publicite

La science démasquée: le masque facial ou chirurgical protége-t-il réellement contre les maladies infectieuses respiratoires?


La science démasquée: le masque facial ou chirurgical protége-t-il réellement contre les maladies infectieuses respiratoires?

par Ghislain Martel* 

La science démasquée: le masque facial ou chirurgical protége-t-il réellement contre les maladie infectieuses respiratoires?Les citations et autres extraits cités ci-dessous sont tirés de rapports scientifiques et médicaux variés, ou de revues scientifiques et médicales. Ils traitent de l'efficacité ou non des masques. Sources et références mentionnées après chacun des extraits ou à la fin.

Les citations présentées à la suite, concernent des affirmations personnelles de médecins et autres professionnels sur l'efficacité présumée des masques et autres barrières anti-contagion.

J'invite les gens à consulter les différentes sources pour accéder à des informations plus complètes et à effectuer leur propre recherche. Il en tient à chacun de nous de se faire une idée éclairée et sourcée nous permettant de conclure ou non à la véracité d'assertions ou d'affirmations sur le masque pouvant avoir un impact sur les santé des gens.


"Il y a peu de preuves supportant l'efficacité des masques faciaux pour réduire les risques d'infection. " - Journal of Epidemiology and Infection


LA SCIENCE DÉMASQUÉE

"Il manque de données scientifiques fiables pour juger de l’efficacité ou de l'inefficacité du couvre-visage dans la population générale."

- Dre Élisabeth Lajoie, de l'INSPQ (Institut Nationale de Santé Publique du Québec)

****

"Un rapport préliminaire sur la deoxygénation induite par les masques chirurgicaux pendant les chirurgies majeurs. L'étude révélait une diminution de la saturation en oxygène des pulsations artérielles (sp02)"

- Journal de Neurochirurgie (PMID: 18500410)

****

"Nous savons que de porter un masque en dehors des cliniques n'offre peu, sinon aucune, protection contre les infections."

New England Journal of Medecine (PMID: 32237672)

****

"[...] Lles deux types de masques, chirugical et de cotton, semblent inefficaces dans la prévention de la dissémination du SARS-CoV-2 par la toux des patients atteints de COVID-19 dans l'environnement et les parois externes du masque. "[1]

- Annals of Internal Medecine

****

"La plupart des travailleurs de la santé ont développé des maux de tête associés au non PPE (semblable au masque N95) ou une exacerbation de leur conditions préexistantes au niveau des maux de tête."

- Journal Headache (PMID: 32232837)

****

"Cette étude a montré que l'efficacité de filtration des masques en tissus était relativement plus basse et que le lavage et le séchage de ces masques en détérioraient l'efficacité encore davantage."

- Journal of Life and Environmental Sciences (PMID: 31289698)

****

"Aucune des études n'a pu établir de façon concluante une relation entre l'utilisation de masques/respirateurs et une protection contre les infections de l'influenza."

- Journal of Influenza and other Respiratory viruses (PMID: 22188875)

****

"Le masque facial utilisé par les travailleurs de la santé n'a pas démontré qu'il pouvait apporter un bénéfice en terme de symptômes du rhume ou pour prévenir le rhume."

- American Journal of Infection Control (PMID: 19216002)

****

"Il y a peu de preuves supportant l'efficacité des masques faciaux pour réduire les risques d'infection. "

- Journal of Epidemiology and Infection (PMID: 20092668)

****

"[...] la charge virale confirmée en laboratoire était beaucoup plus importante dans le groupe qui portait le masque. La pénétration des masques de tissus était d'environ 97%. Cette étude est la première de type RCT (Randomized Controlled Trial -NDLR) pour les masques en tissus, et les résultats nous mettent en garde contre l'utilisation des masques en tissus. La rétention de l'humidité, la réutilisation des masques et la faible filtration peuvent produire un risque accru d'infections. "

British Journal of Medecine (PMID: 25903751)

****

"L'acidose respiratoire se développe quand l'air inhalée dans les poumons n'a pas adéquatement effectué le remplacement du dioxyde de carbone (CO2) du corps par l'oxygène de l'air. " (autrement dit l'acidose se produit quand on respire un air trop chargé en CO2, comme lorsque l'on porte un masque- NDLR). [2]

- Medical News Today

****

"Réciproquement, les masques chirurgicaux et artisanaux, ainsi que les visières génèrent significativement des jets propulsés qui ont le potentiel de disperser les particules de fluides chargés en virus à plusieurs mètres. La nature différente de ces masques et de ces visières fait en sorte qu'il est difficile de prédire la direction de ces jets de particules [...]. Ils ont tous démontré un retour de jet intense (vers l'arrière - NDLR) lors de la respiration lourde ou en conditions de toux. Il est important d'être conscient de ce jet, d'éviter un faux-sentiment de sécurité qui peut se produire quand on se tient à côté, ou derrière, une personne portant le masque chirurgical, un masque artisanal ou une visière."[3]

- Université d'Édimbourg

****

"Les masques faciaux ne doivent pas être portés par des individus en bonne santé pour se protéger eux-mêmes contre les infections respiratoires, parce que il n'y a aucune évidence qui suggère que les masques faciaux portés par des individus en bonne santé est efficace dans la prévention de la maladie."[4]

- Journal of the American Medical Association

****

"Il n'y a aucune preuve que les masques chirurgicaux portés par les professionnels de la santé sont efficaces pour limiter l'émission de petites particules ou pour prévenir la contamination des plaies pendant la chirurgie."[5]

- Center for Infectious Disease Research and Policy

 

L'OPINION DE MÉDECINS INDÉPENDANTS

"Il est connu que le masque N95, s'il est porté pendant des heures, peut réduire l'oxygénation du sang jusqu'à 20%, ce qui peut entraîner une perte de conscience, comme cela est arrivé au malheureux conducteur seul dans sa voiture portant un masque N95, provoquant chez lui un évanouissement en plus de se planter avec sa voiture et de se blesser.

Une étude plus récente portant sur 159 travailleurs de la santé âgés de 21 à 35 ans a révélé que 81% avaient développé des maux de tête en portant un masque facial. Certains avaient des maux de tête préexistants précipités par les masques. Tous avaient l'impression que les maux de tête affectaient leur rendement au travail."

- Dr Russel Blaylock

****

"Cela n'a aucun sens. [...] Nous (les médecins] ne portons pas de masques. Pourquoi cela? Parce que nous comprenons la microbiologie, nous comprenons l'immunologie et nous voulons des systèmes immunitaires solides. Tout le système immunitaire est utilisé pour toucher. Nous échangeons des bactéries, staphylocoques, streptocoques, virus,etc. [Ainsi] nous développons quotidiennement une réponse immunitaire à ces choses. Quand vous m'enlevez ça, mon système immunitaire tombe. Quand je confine, mon système immunitaire diminue. Vous me laissez là des mois entiers ça descend encore plus. Et là à la maison, on se lave les mains vigoureusement, on lave les comptoirs continuellement, alors que nous avons besoins d'être exposé pour avoir un système immunitaire en santé. "

- Dr Daniel Erickson

****

« Les masques chirurgicaux que je porte dans la salle d'opération ne protègent pas contre la transmission virale, ils sont totalement perméables aux virus. Ils ont été conçus pour empêcher les bactéries de contaminer les plaies et franchement, [...] même là, ils ne font pas un très bon travail.  »

- Dr Steven Gundry

****



“Pourquoi disent-ils aux gens qu'ils devraient porter des masques? C'est complètement absurde. Le monde doit se réveiller et comprendre que ce qui se passe en ce moment est une illusion et que cela va aboutir à l'imposition d'autres choses."


- Dr Rashid Buttar


****

« Les masques pour la population générale ne sont pas nécessaires et peuvent en fait être des 'nids à microbes' plus nuisibles qu’autre chose. »

- Dr Sucharit Bhakdi

****

"Se tasser à deux mètres en croisant quelqu’un sur le trottoir, les allées à sens uniques à l’épicerie, les employés de pharmacie portant masque et visière, la distanciation des enfants à l’école, ça ne sert à rien. C’est de l’hystérie collective.»

- Dr Mathieu Bernier

****

« Les masques qui sont sur le marché ne font rien pour protéger les gens du virus : ils ne sont pas stériles contrairement à ceux qu’on retrouve dans les hôpitaux et il ne faut pas les porter plus de 15 ou 20 minutes, sinon ils vont se transformer en incubateurs à bactéries. Et c’est encore pire pour les masques en tissus, de véritables ramassis de bactéries parce qu’ils sont poreux »,

- Antoine Khoury, microbiologiste

****

« À quoi bon porter des gants qui sont un véritable foyer de virus, alors que notre peau est intelligente ? Quant au masque, si celui qui le porte est contaminé, il devra le changer toutes les deux ou trois minutes, sinon cela ne servirait à rien. »

- Pr. Stefano Montanari

****

« Les jeunes gens en bonne santé qui se promènent actuellement avec un masque sur le visage feraient mieux de porter un casque, car le risque de chute sur la tête est plus grand que celui de contracter un cas grave de COVID19.»

- Dr Beda M. Stadler, ancien directeur de l'institut d'immunologie de l'Université de Berne, Biologiste et professeur émérite.

****

"Mettez fin aux masques faciaux qui activent le virus et tuent littéralement les gens, en particulier ceux qui ont reçu le vaccin contre la grippe. Nous ne devons pas respirer continuellement notre propre air vicié. Les personnes les plus vulnérables pourraient en mourir."

- Dr Judy Mikovits, microbiologiste moléculaire

****

« La santé publique c’est 70 à 80 % de politiques, et 20 à 30 % de science et de médecine. Le confinement, les masques ce sont des décisions politiques. »

- Pr. Didier Raoult, épidémiologiste, spécialiste des maladies infectieuses, directeur de l'Institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses de Marseille (IHU)

****

"Que faites-vous lorsque votre ami porte un masque facial? Un masque facial réduit la quantité d'oxygène entrant maintenant votre corps est dans un état de stress chronique. Et ce masque facial obstrue les voies respiratoires. Aujourd'hui même, j'ai vu une femme qui s'est évanouie dans sa voiture et est décédée à la suite d'un accident de voiture. Elle est décédée à cause du manque d'oxygène de son masque facial. [...]

Pourquoi disent-ils aux gens qu'ils devraient porter des masques? C'est complètement absurde. Le monde doit se réveiller et comprendre que ce qui se passe en ce moment est une illusion et que cela va aboutir à l'imposition d'autres choses."

- Dr Rashid Buttar

****

"Les masques ne nous protègent pas. Après 32 ans de pratique à l'hôpital Sacred heart de North Los Angeles, je n'ai jamais porté de masque. Pourquoi ? Parce qu'ils nous affaiblissent. Ils annulent notre système immunitaire, et nous laissent comme des nouveaux-nés face aux virus, bactéries et autres maladies. Rajoutez à ça le manque d'oxygène, qui entraine des troubles de la concentration."

- Dr Bob Kelso

****

"C'est stupéfiant pour moi que tous les médias et aussi les experts, n'ont pas soulevé la question à savoir "Pourquoi le taux de mortalité est-il juste complètement et absolument surévalué ? [...] Oui, en tant que citoyens nous devons être responsables et penser à notre impact sur ceux qui nous entourent, mais nous ne devrions pas avoir peur au point de décider de vivre dans une bulle et fermer notre maison hérmétiquement dans l'espoir que nous n'attraperons plus jamais de maladies. C'est juste un non-sens.. "

- Dr Alan Preston

****

" Aucune étude ne montre les avantages d’une politique générale de port de masques en public. Pas l’ombre d’un bénéfice pour se protéger des infections virales respiratoires de type grippal, pas même une légère diminution du risque." - Pr Denis Rancourt

****

" De la même manière que le confinement généralisé d'une population, le port du masque généralisé en espace ouvert n'a aucun fondement scientifique et me paraît complètement délirant et ahurissant."

- Pr. Laurent Toubiana, épidémiologiste, docteur en physique et directeur général de l'IRSAN

****

"Je trouve que la nécessité de mesures aussi draconiennes pour signaler à la population que les contacts sociaux doivent être restreints est une indication effrayante du caractère déraisonnable de notre société."



- Pr. Frank Ulrich Montgomery, MD, radiologiste

****

"Les critiques soupçonnent que les masques sont plus susceptibles d’avoir une fonction psychologique ou politique (“muselière” ou “signe visible d’obéissance”) et que leur port fréquent peut entraîner des problèmes de santé supplémentaires."[6]

****

"Une étude parue en 2019, comprenant 2862 participants randomisés et où 2371 ont complété l'étude et dont on a compté 5180 saisons pour les travailleurs de la santé, des masques resirateurs de type N95 et des masques médicaux portés par les participants ont résulté en AUCUNE DIFFÉRENCE SIGNIFICATIVE dans l'incidence de la grippe confirmée (influenza) en laboratoire."

- Radonovich, L.J. et al. (2019)

****

“En milieu professionnel, on se lave les mains avant de mettre un masque et la deuxième fois qu'on le touche c'est pour le mettre à la poubelle.

Dans le public on met un torchon hors d'âge sur le nez pour rentrer dans un restaurant. On l'enlève pour manger. On le remet pour aller aux toilettes. On l'enlève pour continuer son repas. On le remet pour aller payer. On l'enlève sur le parking du restaurant. On le fourre dans sa poche dans son sac ou dans sa boîte à gant.

Dans la plupart des cas on recommence les mêmes cycles stupides avec la même "technique" dans un nombre indéterminé de cas.

Impossible à un professionnel de valider un tel cirque.

Moralité 99,99% de ces torchons sont des passoires et des bouillons de culture ,ils contiennent des quantités invraisemblables de bactéries de virus sur les deux faces. Impossible de valider ça après 45 ans de travail au bloc opératoire en USI et en maternité.”

- Jean-François Huet, Médecin anesthésiste réanimateur.

****

Indépendamment de la létalité relativement faible du Covid19 dans la population générale (voir ci-dessus), il n’existe toujours pas de preuves scientifiques de l’efficacité des masques chez les personnes en bonne santé et asymptomatiques dans la vie quotidienne. [7]




Cliquez pour avoir le fichier d'impressin de ce dépliant.

 

 

Dépliant à imprimer et à distribuer librement.

 

 

 

 

 

 

 





 




 

Références:

https://www.lesalonbeige.fr/didier-raoult-le-confinement-les-masques-ce-sont-des-decisions-politiques-et-non-pas-scientifiques

https://swprs.org/coronavirus-un-medecin-suisse-parle/

https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2749214

https://www.inspq.qc.ca/publications/3053-methodes-barrieres-environnements-travail-covid19

1) https://www.acpjournals.org/doi/10.7326/M20-1342

2) https://www.medicalnewstoday.com/articles/313110

3) https://www.arxiv.org/ftp/arxiv/papers/2005/2005.10720.pdf

4) https://www.jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2762694

5) https://www.cidrap.umn.edu/news-perspective/2020/04/commentary-masks-all-covid-19-not-based-sound-data

6) https://multipolar-magazin.de/artikel/maskenpflicht-gesellschaftliches-klima

7) https://off-guardian.org/2020/06/06/coronavirus-fact-check-6-does-wearing-a-mask-do-anything/

- Ghislain Martel  (+)


Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantis une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.