Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
6179
>>
 
Médecine et société
image publicite

Un cancéreux s'en remet à la naturopathie et guérit son cancer de la vessie

Articles-sante > 2.Medecine-et-societe > Un-cancereux-sen-remet-a-la-naturopathie-et-guerit-son-cancer-de-la-vessie.449.htm


Un cancéreux s'en remet à la naturopathie et guérit son cancer de la vessie

par Ghislain Martel* 

Un cancéreux s'en remet à naturopathie et guérit son cancer de la vessieLe cancer est certainement un verdict effrayant, autant pour soi lorsqu'on le reçoit que pour sa famille et ses proches. Cependant, de plus en plus de personnes refusent de tomber dans l'engrenage médicale et recherchent des voies de solutions différentes, naturelles.

Les gens comprennent alors très vite qu'il y a d'autres pistes de solutions prometteuses et moins dévastatrices et qui ont démontré des résultats concrets. Des pistes généralement  ignorées ou camouflées par les médias et par le système.



Voici une autre histoire fascinante de guérison du cancer improbable, encore une fois, grâce à des changements alimentaires, des suppléments de vitamines et d'autres produits naturels. La nature fait visiblement bien les choses quand on sait où regarder!


Un cancer de la vessie incurable... et pourtant


Il s'agit de l'histoire de Trevor Smith, un gars de 52 ans qui a été diagnostiqué d'un cancer de la vessie au stade T2a, c'est-à-dire, encore confiné à la moitié de l'organe, mais normalement fatal si rien n'est fait. Il lui fût prescrit le trio de traitements conventionnels qui comprend la chimio-thérapie, la radiothérapie et la chirurgie qui incluait l'ablation de la prostate, de la vessie et des nodules lymphatiques.

Malgré cela, le pronostic qui lui était annoncé n'était pas très encourageant: 2 à 2 ans et demi à partir du diagnostic. On l'a quand même avisé que s'il refusait les traitements, que son espérance de vie était de 2 ans tout au plus, ce qui n'est guère pire que le pronostic AVEC LES TRAITEMENTS. Plus important encore est la mise en garde que les traitements allaient le rendre incontinent pour au moins une année en plus de le rendre impuissant en plus de tous les autres inconvénients imputables aux ablations. Ça c'est la solution de la médecine officelle.

Pas très satisfaits des options de traitement offertes, Trevor et Carol, son épouse, ont décidé de faire quelques recherches pour tenter de sauver Trevor et surtout d'améliorer son sort.

Comme elle l'explique dans une publication,


«La peur est une chose terrible, mais elle devient ultime quand on entend le mot "cancer", écrit-elle. Cependant, notre système de croyance n'a pas à être fermé. On peut ouvrir notre esprit et penser par nous-mêmes pour apprendre à accepter notre destin.»

Quand Carol et Trevor ont annoncé à son oncologue et à son urologue qu'ils voulaient faire quelques recherches sur des solutions alternatives avant de prendre leur décision, les médecins les ont pressé d'accepter les thérapies officielles et avaient même scédulé la date de la chirurgie, mais Carol leur a quand même annoncé qu'ils voulaient plus de temps pour faire leur choix.



La naturopathie et les suppléments nutritionnels le sauvent


Leur premier réflexe a été de trouver un docteur en naturopathie pour les aider dans le processus, qui comprenait le suivit des prises de sang, une modification du régime alimentaire et des suppléments de vitamines dans un programme global de traitement. Pendant ce temps, Trevor a quand même continué à faire le suivi de sa maladie avec des tests médicaux conventionnels dont l'imagerie par résonance magnétique, ou MRI.

Au niveau des suppléments et des produits naturels, Carol s'est tourné tout d'abord vers le thé Essiac, un traitement aux herbes ancestralement concocté par les indiens Ojibway et qui comprenait de la racine de bardane, de l'écorce d'orme rouge, de la petite oseille et de la racine de rhubarbe. À noter que le thé Essiac est un remède longuement employé avec succès par une infirmière canadienne nommée Renée Caisse et qui pendant des décennies lui aurait permi de guérir des milliers de cas de cancer et même d'autres pathologies dégénératives. Malgré les succès évidents de son action bénévole et de son produit, les autorités ont réussi à lui faire abandonner sa pratique pour faire avancer les thérapies pharmacologiques et médecinales beaucoup plus lucratives. (Voici deux autres articles qui font référence au thé ESSIAC et à René Caisse: lien 1 et lien 2)

Les deuxième étape était d'apporter une changement important de la diète de Trevor. Il a ainsi éliminé les produits laitiers, le sucre, la farine blanche, les pommes de terre blanches et tous les aliments préparés ou industriels de son alimentation. Ainsi, il s'est retrouvé avec une alimentation surtout constituée de fruits et légumes, d'un peu de poulet et du poisson. Ajouté à cela, il a avalé quotidiennement des doses importantes des vitamines C, D3, B17 et K2, en plus de prendre des suppléments de DHEA, une hormone produite à partir du cholestérol et qui est un anti-dépresseur, un anti-stress et un stimulant de l'immunité.

À partir d'autres sources d'information, ils ont entrepris d'ajouter de l'huile de chanvre à son traitement.



 



Un cancéreux s'en remet à naturopathie et guérit son cancer de la vessie



Le verdict final: la guérison


Ainsi, 19 mois après le diagnostic initial et suite au traitement naturel continu, Trevor n'avait plus de cancer de la vessie. Disparu! Cependant, l'autre bonne nouvelle c'était qu'il avait toujours en sa possession ses organes et ne souffrirait ni d'impuissance ni d'incontinence!


"Quand les docteurs m'ont annoncé que jétais en rémission, je n'en croyais pas mes oreilles". - Trevor Smith


"Ce qui est le plus choquant c'est qu'on nous fait croire qu'il n'y a pas d'autres traitements efficaces contre le cancer. Notre histoire en est pourtant le preuve vivante du contraire. Maintenant, je suis résolue à diffuser l'information comme de quoi le cancer ne doit pas nécessairement signifier la mort" - Carol Smith

Un livre a été publié par Carol sous le pseudonyme Alyssia Sade dont le titre anglais est "Taking control" (Je ne sais pas si une traduction existe en ce moment - NDLR).



Conclusion


Il est facile de se laisser abattre après un diagnostic tel que le cancer. On a tous une histoire triste à raconter en rapport avec cette maladie. De plus, les données véhiculées dans les médias donnent en effet à penser qu'il n'y a pas pire scénario que de recevoir un tel diganostic et surtout qu'il n'y a pas d'autres alternatives que celles offertes par la médecine conventionnelle. Ce diagnostic s'accompagne automatiquement d'une espérance de vie généralement très courte et/ou misérable!

Mais voilà, des solutions alternatives sont apparues, certaines très anciennes mais méconnues, certaines plus récentes mais tout aussi naturelles. Les raisons de cette efficacité sont aussi mieux connues. Le fait que le système immunitaire soit le principal intervenant quoiqu'on fasse et l'évidence que les produits naturels n'interfèrent pas avec le fonctionnement normal du système et le complètent, nous indiquent que ce modèle est plus respectueux de la fonction immunitaire. Au contraire, la médecine allopathique agit comme si elle prétendait pouvoir le remplacer en le submergeant ou attaqant directement les cellules!

Vous avez aimé ce témoignage? Il vous a donné espoir? Vous a encouragé à regarder les thérapies alternatives avec un nouvel intérêt?

Consultez les pages de ce site. Vous y trouverez des exemples de solutions alternatives avec des résultats plus qu'encourageants. Les choses changent et les gens s'ouvrent aux nouvelles approches, mais ne vous attendez pas à ce que cela vienne du système qui est trop préoccupé à maintenir son pouvoir, ses revenus et son hégémonie. La vérité ne pourra pas toujours être occultée par les médias et les professionnels de la santé publique surtout si on en parle.

Faites en sorte que d'autres puissent avoir ces informations. Partagez ces informations pour plus de monde soit au courant et puisse éviter à des familles le drame de la perte d'un être cher et les tragédies qui l'accompagnent.

Découvrez comment les cancéreux qui refusent les traitements officiels ont plus de chance de survie que ceux qui les acceptent.

À la vôtre!

 

Références:

1) http://www.deprogramyourself.org/2016/12/there-is-another-way-man-refuses.html

2) https://www.chapters.indigo.ca/en-ca/books/taking-control-my-journey-of/9781491897485-item.html

3) http://advitae.net/articles-sante/2.Medecine-et-societe/Cancer-des-solutions-efficaces-existent-mais-tout-est-bloque-par-le-systeme-corrompu-et-les-medias.379.htm

4) http://advitae.net/articles-sante/2.Medecine-et-societe/Cancer-les-remedes-interdits-ou-meconnus-.400.htm

- Ghislain Martel  (+)


Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantie une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.