Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
4215
>>
 
Syndromes et maladies

Le diabète de type II: comment s'en sortir?

Articles-sante > 7.Syndromes-et-maladies > Les-phenomenes-contemporains-a-lorigine-du-diabete-.147.htm


Les phénomènes contemporains à l'origine du diabète

  1. Le diabète de type II: comment s'en sortir?
  2. Les phénomènes contemporains à l'origine du diabète
  3. Solutions naturelles au diabète et bien-être accru
par Ghislain Martel* 

Les causes aussi sont contemporaines

Comme pour toutes les maladies dégénératives, plusieurs facteurs de la vie moderne sont susceptibles d'augmenter les risques de développer un diabète de type II. Parmi les facteurs de risque, notons:

  • La malnutrition;
  • Le manque d'exercice et une sédentarisation qui conduisent à l'embonpoint et à l'obésité, à l'insuffisance métabolique;
  • Le stress oxydatif (causé par le surmenage, les produits chimiques, le stress émotionnel et les carences nutritionnelles);
  • Consommation excessive de sucres et de glucides simples qui épuisent les réserves d'insuline et aussi le pancréas (on sait que des carences en certaines vitamines sont aussi causées par l'abus de sucres);
  • Tout type d'abus alimentaires peut provoquer un déséquilibre de la fonction insulinique;
  • Les jeûnes trop sévères et les privations trop spécifiques de gras et de protéines.

Par contre, contrairement à ce qu'on voudrait nous faire croire, tout n'est pas perdu et des solutions naturelles existent. Selon de récentes études (2), les troubles de la glycémie acquis sont traitables dans une grande proportion de cas et notre plus grand docteur est encore une fois notre propre corps. 

Dans cette étude, de nombreux participants diabétiques en surpoids ont été mis sur un régime assez restrictif. Les résultats ont été spectaculaires.

Après huit semaines de ce régime sévère, les participants ont noté une amélioration de leur glycémie à jeun et après un repas. Leur pancréas qui avait pratiquement cessé de fonctionner, s'est remis à fournir l'insuline normalement. Tous les participants ont vu leurs symptômes de diabète disparaître, et tout cela s'est produit sans aucune médication, seulement avec un changement de régime alimentaire.

Il s'agit d'une démonstration probante que la médication n'est pas la solution ultime et que dans bien des cas, elle peut même quelques fois aggraver un problème en ne s'attaquant pas à sa cause. Ce n'est pas parce qu'on atténue les symptômes d'une pathologie que cette pathologie disparaît !

 

De l'hypoglycémie au diabète

On sait, et des nutritionnistes réputées l'ont démontré, il est assez facile d'induire des manifestations de troubles de la glycémie en provoquant une carence en vitamines du groupe B, puisque ces vitamines sont responsables de la gestion et du métabolisme des sucres.

1. Le syndrome X

Paradoxalement, les premiers symptômes d'un dérèglement de la glycémie se produisent tout d'abord par des influx massifs d'insuline qui provoquent alors une hypoglycémie, une chute abrupte du taux de sucre sanguin.

Dans cette phase, le pancréas réagissant de façon excessive se dérègle et s'épuise progressivement. On appelle aussi cette phase, le syndrome X (3) et elle devrait être prise au sérieux, car les suites sont plus graves encore. Un des premiers signes du syndrome X est l'accumulation adipeuse autour de la taille et qui peut survenir même lorsque le niveau d'exercice reste constant. D'ailleurs, selon le Dr Strand, l'obésité du tour de taille serait la conséquence du syndrome X et non l'inverse.

Dans le cas du syndrome X, même si le stade de diabète n'est pas atteint, il se produit une hyperinsulinémie persistante qui peut avoir des répercussions délétères sur diverses fonctions organiques. Bien que le sujet ne se sente pas nécessairement mal en point, quelque chose de sérieux se produit dans ses artères. Parmi les conséquences du syndrome X, il y a la tension artérielle élevée, la propension aux caillots sanguins, un gain de poids incontrôlé et un taux de triglycérides anormalement élevé. Tout cela combiné, nous expose à des risques de crise cardiaque 20 fois plus grands que la normale !

2. L'intolérance au glucose

Le sujet arrive alors dans une deuxième phase qui se présente sous forme d'intolérance au glucose, ou diabète préclinique. Dans cette phase, de légères hausses anormales de glycémie se produisent. Cette phase implique que le pancréas s'épuise et se dérègle sérieusement. L'organisme ne sait pus comment réagir et le fait de façon extrême.

3. Le diabète de type II

La troisième phase consécutive à l'inolérance au glucose implique que le pancréas n'est plus à même de fournir l'hormone régulatrice et c'est le diabète. Le diabète survient quand le pancréas a déjà perdu une grande partie de ses cellules bêta et qu'il devient incapable de produire suffisamment d'insuline. Cela arrive généralement après quelques années dans le stade du syndrome X ou celui de l'intolérance au glucose.

(suite: Des solutions naturelles et simples)

- Ghislain Martel  (+)




Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantis une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.