Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
3128
>>
 
Syndromes et maladies

Le diabète de type II: comment s'en sortir?

Articles-sante > 7.Syndromes-et-maladies > Solutions-naturelles-au-diabete-et-bien-etre-accru.148.htm


Solutions naturelles au diabète et bien-être accru

  1. Le diabète de type II: comment s'en sortir?
  2. Les phénomènes contemporains à l'origine du diabète
  3. Solutions naturelles au diabète et bien-être accru
par Ghislain Martel* 

Les solutions naturelles existent

Tout d'abord, comme l'a démontré le Dr Strand avec ses patients, il faut éviter de prescrire à la moindre occasion des médicaments hypoglycémiants et le recours à la médication devrait être le dernier recours et non le premier.

Les étapes pour regagner son contrôle de la glycémie et rétablir la santé de son pancréas comprennent ce qui suit:

  • Faire de l'exercice modéré. Il ne sert à rien de se lancer dans un programme intensif d'exercices cardiovasculaires qui risquent d'augmenter inutilement le stress oxydatif et qui peuvent conduire à d'autres problèmes de santé, surtout lorsque l'on manque d'entrainement. Un exercice léger comme la marche rapide, la randonnée pédestre, la natation et le vélo de façon modérée est idéal;
  • Limiter son apport en aliments glycémiques. Les aliments glycémiques comprennent entre autres tous les aliments très sucrés, mais aussi les pâtes alimentaires, les céréales, le riz, les féculents, la farine blanche, sous forme panifiée ou non;
  • Consommer davantage de légumes colorés et à feuille verte et prendre suffisamment de protéines, sans abuser de ces dernières;
  • Éviter les sauces et les gras saturés puis privilégier les sources de bons gras. Poisson, huile d'olive extra-vierge, amandes crues;
  • Prendre des suppléments de vitamines, d'antioxydants et de minéraux de qualité et balancés.

Conclusion

« Beaucoup de gens ne sont pas conscients de la simplicité des changements requis au style de vie pour traiter le problème sous-jacent au diabète sucré et à la résistance à l'insuline. Il suffit d'adopter un programme d'exercice modéré, de se nourrir de façon à ne pas faire monter en flèche son taux de glycémie et de consommer des suppléments nutritionnels de base pour améliorer la sensibilité du corps à sa propre insuline. Lorsque ces trois changements sont effectués [...], les résultats sont extraordinaires. »(1)

Les déséquilibres nutritionnels existent dans la mesure où notre alimentation moderne ne pourvoit plus aux besoins nutritionnels de base de notre corps. Même en faisant tous les efforts pour bien s'alimenter, il reste extrêmement difficile de combler tous ses besoins en nutriments et surtout en antioxydants. Pour y arriver, dans un monde idéal, il serait nécessaire d'avoir un régime comportant beaucoup de fruits et légumes bio, des protéines complètes, des huiles insaturées pressées à froid et des fibres. Il faudrait en plus éviter toute malbouffe et tout médicament, car ceux-ci se révèlent être des facteurs de stress oxydatif additionnels dans la majorité des cas.

Prendre des suppléments nutritionnels de façon systématique n'est peut-être pas l'idéal, mais c'est certainement préférable à la médication sans discernement. Cette médication qui en définitive dérègle les fonctions du corps pour arriver généralement à une légère atténuation des symptômes. De plus, les prétendus risques associées à la prise de suppléments semblent plutôt insignifiants comparés aux effets délétères d'une maladie dégénérative chronique comme le diabète.

Personnellement, mon choix est fait. Mais qui donc serait d'avis de décourager la supplémentation nutritionnelle lorsque celle-ci produit des résultats aussi remarquables de santé, sinon une personne qui a manifestement d'autres intérêts ou d'autres buts?

 

1. Strand, Ray D., Ce que votre médecin ignore de la médecine nutritionnelle pourrait vous être fatal. Éditions du Trésor Caché, Betalpha. 274p.

2. Diabetologia, éditée par l'Association Européenne pour l'Etude du Diabète (EASD : European Association for the Study of Diabetes)

3. Le syndrome X est une forme de résistance à l'insuline qui donne lieu à une multitude de problèmes de santés plus ou moins subtils qui aboutit ultimement au diabète. Un des premiers signes de manifestation du syndrome X est l'apparition de gras autour de la taille. Ce type d'obésité est aussi appelé obésité androïde.

 

- Ghislain Martel  (+)


Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantis une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.