Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
1842
>>
 
Le corps humain
image publicite

L'allaitement maternel améliore le bilan de santé de toute la société

Articles-sante > 8.Le-corps-humain > Lallaitement-maternel-ameliore-le-bilan-de-sante-de-toute-la-societe.321.htm


L'allaitement maternel améliore le bilan de santé de toute la société

par Ghislain Martel* 

L'allaitement maternel: pour un système immunitaire efficace et des vies épargnéesPour ceux qui se demandent encore si l'allaitement offre un réel bénéfice pour les enfants et les mères, par rapport aux inconvénients, et bien, une série d'études médicales vient de démontrer que son impact est tel qu'il pourrait sauver des vies et prévenir la maladie chez des centaines de milliers de personnes chaque année dans les pays industrialisés.

En effet, selon la très sérieuse revue médicale "The lancet", l'allaitement prolongé exclusif, pour au minimum 6 mois durant dans les premiers mois de l'enfant, prolongerait et préviendrait certaines maladies même dans les pays industrialisés. Ce constat fait écho aux considérations déjà émises par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui préconise déjà l'allaitement exclusif pendant au moins 6 mois. 


Préparer le système protecteur de l'enfant


Or, il est admis que le système immunitaire de l'enfant dépend en grande partie des anticorps, des microbiotes et autres éléments nutritifs apportés par le lait maternel pendant les premiers mois de la vie. Selon le professeur Henri Joyeux (1), il faudrait 1000 jours depuis la conception à un enfant pour développer pleinement son système immunitaire. On peut certainement inclure là dedans la phase essentielle de l'allaitement constituant primordial à l'élaboration d'une flore intestinale riche, appelée aussi microbiote. Sans ces apports indispensables, il est très probable que l'enfant développera des lacunes immunitaires et une sensibilité accrue face aux divers agents pathogènes et environnementaux. Ceci pourrait, en partie du moins, expliquer la recrudescence des problèmes d'allergies et d'intolérences à diverses molécules et divers rayonnements courants.

Selon l'étude, plus de 800 000 enfants seraient épargnés chaque année si l'allaitement maternel était généralisé.


"[...] le système immunitaire de l'enfant a besoin de 1000 jours depuis sa conception pour être opérationnel" - Professeur Henri Joyeux (1)

On sait aussi depuis longtemps que la moitié des épidémies de diarrhées et le tier des infections respiratoires qui se produisent dans les pays en voie de développement pourraient être évitées grâce à l'allaitement maternel prolongé. Ce qui est nouveau dans cette étude c'est qu'elle révèle des bénéfices aussi importants pour les habitants des pays riches et industrialisés. Dans ces pays où le taux de mortalité est déjà faible, l'allaitement exclusif pourrait contribuer à diminuer du tier la mort subite du nourrisson mais aussi dans des proportions plus ou moins importantes d'autres maladies infantiles et infectieuses telles que la pneumonie, la diarrhée et l'asthme, sans compter les allergies et les intolérences diverses.

Rien de bien étonnant puisque le corps humain ayant évolué sur des milliers d'années a pu constituer tout un système complexe de transfert des défenses naturelles contre la maladie, à condition de respecter les voies et les moyens naturels à sa disposition.



Des mamans en meilleure santé


Selon l'étude, les mères aussi tireraient avantage à l'allaitement puisque des milliers d'entre elles seraient ainsi épargnées du cancer du sein et de son aboutissement ultime grâce à la pratique de l'allaitement. On parle de 20 000 décès évités chez les femmes, seulement en France.



Avantages économiques et sociaux indéniables


Les chercheurs affirment aussi que l'allaitement systématique conduirait à des économies substantielles dans le sytèmes de santé. Ainsi, on parle en terme d'exemples, d'économies de l'ordre de 2,45 milliards de dollars aux États-Unis, de 223,6 millions en Chine et de 29,5 millions au Royaume Uni. 



Autres avantages sur la qualité de vie et la contribution sociale


À partir d'une étude précédente qui soutient que l'allaitement contribuerait à l'intelligence et aux rendements scolaires, mais aussi augmenterait la persévérence, on émet l'idée qu'un faible taux d'allaitement maternel représenterait dans le monde une perte économique se chiffrant à quelques 302 milliards de dollars, soit environ 0,5% du PIB mondial.

En regard de ces faits, on aimerait que plus de campagnes de sensibilisation soient faites au nom de l'allaitement prolongé, mais évidemment, ce n'est pas ce qu'on constate dans les médias traditionnaux où les riches compagnies de produits de substitution ont la main haute. Ce serait réellement un investissement des plus rentables socialement si notre gouvernement lançait une vaste campagne de promotion de l'allaitement maternel et toute la société en tirerait avantage avec le temps.



Attitude et considération aux mères qui décident d'allaiter


Bien que l'allaitement soit une pratique des plus naturelles qui soient, on observe encore de nos jours de nombreux préjugés et aussi souvent une règlementation suppressive et bornée à l'égard de femmes qui le font en dehors de leur domicile. Pour moi, il s'agit d'une attitude méprisante et contre productive pour la santé humaine.

La mère qui le fait agit pour le mieux-être de son enfant et elle contribue par le fait même à l'amélioration de l'état de santé général. Dans la mesure où c'est fait de façon discrète et sereine, nous devons plus de respect aux mères qui allaitent.

Entre-temps, non seulement les campagnes publicitaires agressives des riches compagnies de formules artificielles font croire que l'allaitement est dépassé, inutile et archaïque, mais de telles attitudes répressives découragent l'allaitement naturel au profit de ces formules de substitution.

Or nous savons que les formules infantiles sont loin d'être aussi bénéfiques pour la santé immunitaire de l'enfant que le lait maternel, et qu'elles pourraient même contribuer à prédisposer ce dernier à diverses pathologies tout au long de sa vie. Les conséquences sont bien sûr une population de plus en plus exposée aux allergies, aux maladies infectieuses, à toutes sortes d'intolérances et à toutes les formes d'hypersensibilité aux agents externes.



Penser notre système de gardiennage différemment


Devrions-nous revoir notre mode de fonctionnement qui amène les parents à soumettre les enfants en garderie aussi jeunes, sans possibilité d'être nourris au sein maternel? Je le pense. Il faudrait peut-être repenser nos congés parentaux pour le mieux-être de nos enfants et l'avenir de nos sociétés.

Lorsque nous fournissons au corps ce dont il a besoin en terme de nutriments pour fonctionner de façon optimale, et les apports naturels de l'allaitement y contribuent, les risques de développer des maladies dégénératives et auto-immunes diminuent en proportion.

 

 

* La dépêche: http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/30/2266958-allaiter-plus-pour-sauver-des-vies.html

- 1) "Vaccination, corruption... Joyeux et Even dénoncent". revue NEXUS, no 101.


 


- Ghislain Martel  (+)




Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantie une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.