Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
8431
>>
 
Le corps humain

Les troubles cardiaques

Articles-sante > 8.Le-corps-humain > Les-troubles-cardiaques.81.htm


Les troubles cardiaques

par Gisèle Frenette* 

Saviez-vous que le premier signe d’un trouble cardiaque est souvent un infarctus (attaque de coeur) fatal. En effet, il ne faut jamais prendre son corps pour acquis. Il faut s’assurer de le maintenir en bon état tout comme on le fait pour notre voiture. Longtemps avant une attaque de coeur ou un accident cérébro-vasculaire (caillot qui cause la paralysie), on peut détecter des symptômes avertisseurs si on prête attention.

Dans son livre intitulé Nutritional bypass, David Rowland nomme les signes suivants :

  • Doigts et orteils souvent froids;
  • Engourdissements répétés des bras et des jambes;
  • Bras et jambes pesantes;
  • Une ligne en diagonale très visible au lobe de l’oreille;
  • Sensation de picotements dans les lèvres et les doigts;
  • Douleur et crampes dans les jambes lors de courtes marches;
  • Mémoire qui se détériore;
  • Chevilles qui enflent à la fin de la journée;
  • Toux persistante;
  • Souffle court au moindre effort ou lorsque allongé;
  • Se lever uriner plus de deux fois par nuit;
  • Un cercle blanchâtre entourant l’extérieur de la cornée de l’œil;
  • Hypertension;
  • Douleur à la poitrine après un effort physique ou un stress émotionnel.

Bien que certains de ses symptômes puissent avoir une autre cause, il ne faut pas négliger de les explorer. David Rowland mentionne aussi des facteurs de risques qui peuvent contribuer à la maladie des artères. Certains de ces facteurs sont surprenants :

  • Fumer;
  • Consommation d’huiles polyinsaturées;
  • Préservatifs dans les aliments comme les nitrites et les nitrates;
  • Inhalation de monoxyde de carbone (gaz d’échappement);
  • Pollution de l’air, inhalation de chimiques toxiques;
  • Constipation chronique;
  • L’eau chlorée (boire ou se laver);
  • Radiation (radiographie, rayon ultraviolet, rayon gamma);
  • Stress au travail ou à la maison;
  • Manque d’exercices réguliers;
  • Consommation excessive de sucre, d’alcool et/ou de caféine.

Fort heureusement, tous ses risques sont évitables. En être conscient peut nous aider à mieux prendre notre santé en mains. Une autre mesure importante est de réduire le cholestérol sanguin s’il excède 5,2 mmol/l, ce qui est la normale souhaitable. Il est considéré élevé s’il est supérieur à 6,2 mmol/l. Le bon cholestérol ou HDL doit être supérieur à 0,9 mmol/l, et le mauvais cholestérol ou LDL, inférieur à 3,4 mmol/l. Les triglycérides devraient être inférieurs à 2,3 mmol/l. Ces derniers sont des matières grasses qui circulent dans le sang avec le cholestérol.

La consommation totale de matières grasses ne devrait pas dépasser 30% des calories de la journée, et pas plus du tiers provenant des gras saturés. Pour une femme de 19 à 74 ans, on suggère 1800 à 2000 calories par jour, avec 65 grammes de gras ou moins (13 c. à thé – 5 grammes de gras égalent environ 1 c. à thé ), et pour l’homme de la même âge, 2300 à 3000 calories par jour, avec 90 grammes de gras ou moins (18 c. à thé). Vous me direz certainement : « Mais comment mesurer les gras? » Plusieurs aliments les indiquent maintenant sur leurs étiquettes, et il est facile de vous procurer un livret pour vous aider, soit au cabinet du médecin, auprès d’un pharmacien ou dans une clinique de santé.

- Gisèle Frenette  (+)


* Ayant cheminé en santé comme infirmière consultante en nutrition et phytothérapeute Gisèle Frenette est l'auteure de 6 livres sur le thème de la santé.



Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantis une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.