Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
5329
>>
 
Le corps humain

L'ostéoporose

Articles-sante > 8.Le-corps-humain > Losteoporose.70.htm


L'ostéoporose

par Gisèle Frenette* 

L’ostéoporose est une maladie causée par la perte du calcium des os. Cette perte osseuse est progressive; peu à peu, la densité et l’épaisseur de l’os diminuent rendant l’os poreux. La personne atteinte est alors sujette à des fractures, principalement des vertèbres, des avant-bras, des poignets et des hanches. C’est un trouble lié au vieillissement qui affecte davantage la femme que l’homme. Il faut noter que la masse osseuse atteint son niveau optimal vers la trentaine, après quoi elle commence graduellement à diminuer d’année en année. Chez la femme, cet amoindrissement des tissus osseux est accéléré par la diminution des taux d’œstrogène qui a lieu à la période de la ménopause et de la post-ménopause. C’est pourquoi on retrouve l’ostéoporose plus tôt chez la femme que chez l’homme.

Bien que le processus de l’ostéoporose ne soit pas douloureux, il entraîne plusieurs symptômes à sa suite dont les douleurs lombaires, la perte de taille (jusqu’à une dizaine de centimètres est possible), la posture courbée à l’air bossu et le risque accru de fractures.

Un nombre de facteurs sont impliqués dans le développement de l’ostéoporose:

  • un rythme de vie sédentaire excluant l’exercice régulier;
  • le tabagisme;
  • le stress prolongé qui acidifie le système sanguin;
  • l’usage prolongé de certains médicaments tels que les antiacides, les anticoagulants, les diurétiques et la corticothérapie;
  • un manque de nutriments nécessaires à la reconstruction des os tels que le calcium, la vitamine D, le bore, le magnésium, le fluor, le manganèse, le cuivre, le zinc et la vitamine K;
  • une consommation importante de protéines animales, de sel, de café, d’alcool, de boissons gazeuses (ceux-ci sont des aliments acidifiants qui épuise la réserve de calcium des os).

L’ostéoporose peut aussi survenir suite à une déminéralisation causée par une maladie du petit intestin (où a lieu l’absorption des nutriments). La malabsorption découlant de la maladie cœliaque aussi appelée intolérance au gluten (voir mon livre « L’intolérance au gluten » chez l’éditeur Édimag) et de la maladie de Crohn peut causer une carence en calcium et mener à une porosité accrue des os.

La médecine traditionnelle offre la thérapie hormonale de substitution pour prévenir et traiter l’ostéoporose. Malheureusement, les effets secondaires et les risques de cancer ne sont pas négligeables. Plus récemment, les médecins ont commencé à prescrire des biphosphonates (commercialisés sous les noms de Fosamax®et Actonel®). D’après un article écrit par Micheline O’Shaughnessy dans le journal L’Émeraude plus d’août/septembre 2006, ceux-ci ralentissent l’action des ostéoclastes qui s’attaquent aux cellules osseuses, mais n’ont aucun effet sur la régénération des tissus osseux. Elle y rapporte aussi des effets secondaires du Fosamax qui sont très troublants : inflammation des yeux pouvant mener à la cécité, effets sur le fonctionnement du foie en entravant la synthèse du cholestérol, endommagement de l’œsophage et diminution dangereuse du taux de calcium dans le sang. Elle ajoute que les autorités de la santé viennent de faire une nouvelle mise en garde : le Fosamax peut causer l’ostéonécrose de la mâchoire (désintégration des os).

La prévention et le traitement de l’ostéoporose est possible. Un programme d’activités physiques tel que la marche et l’haltérophilie ou tout exercice où on soulève des poids favorise la santé osseuse. On doit rétablir l’équilibre nutritionnel en diminuant les aliments acidifiants et en révisant la diète sans oublier d’y ajouter beaucoup de légumes verts. L’ajout des nutriments mentionnés plus haut est essentiel. De même, la crème progestérone naturelle semble avoir un effet positif sur l’ostéoporose. D’autres adjuvants importants sont les enzymes digestives contenant de l’acide chlorhydrique qui assurent une meilleure absorption du calcium, la glucosamine et certaines plantes dont la prêle, le pissenlit et le persil.

- Gisèle Frenette  (+)


* Ayant cheminé en santé comme infirmière consultante en nutrition et phytothérapeute Gisèle Frenette est l'auteure de 6 livres sur le thème de la santé.



Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantis une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.