Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
1564
>>
 
Le corps humain
image publicite

Le surplus de poids

Articles-sante > 8.Le-corps-humain > Le-surplus-de-poids.77.htm


Le surplus de poids

par Gisèle Frenette* 

On évalue le nombre de gens souffrant d’obésité en Amérique du Nord à environ 80 millions. Pour beaucoup de ces gens, leur poids sera au centre de leurs préoccupations quotidiennes. Voilà pourquoi il est important d’adresser le problème au plus tôt. Pensez-y bien : Même si le poids augmente lentement, disons de 2.2 kilogrammes par année, soit près de 5 livres, à partir de la vingtaine ou jeune trentaine, cela veut dire plus de 22 kg (50 livres) en dix ans! Voilà qui vient de devenir très problématique car la vie est bien loin de se terminer à la quarantaine.

Le vrai problème avec un surplus de poids apparaît lorsqu’il affecte la santé. Les troubles d’usure prématurée du système structurel, affectant les pieds, les genoux, les chevilles, les hanches et le dos, sont très courants. On retrouve chez les gens plus sédentaires des complications du système circulatoire telles que l’œdème aux chevilles, les hémorroïdes et les varices, ou encore, des maladies plus sérieuses comme l’hypertension, le diabète et les maladies cardiaques. D’autres troubles pouvant être liés à l’obésité sont ceux de la vésicule biliaire, les hernies, les complications rénales, la pneumonie, l’infertilité et les complications postopératoires. Du côté psychologique, certaines personnes sont hantées par une pauvre estime de soi, un manque de vitalité, des problèmes sexuels, et même la dépression.

Fort heureusement, tous les gens ayant un surplus de poids ne tombent pas automatiquement dans ce cauchemar de mal-être. Il y a différentes causes à la prise de poids.

  • Bien souvent, il s’agit tout simplement du type d’aliments qui entrent dans la bouche et/ou la quantité ingérée : diète riche en gras malsains —saturés, hydrogénés, trans —, et en aliments transformés, faible en fibres, en glucides complexes (riz brun, quinoa), et en fruits et légumes.
  • Un style de vie sédentaire où l’exercice régulier est inexistant.
  • Il peut s’agit d’un trait héréditaire. Le métabolisme basal diffère chez chaque individu, ce qui explique qu’une personne puisse rester mince tout en s’empiffrant, alors qu’une autre engraisse à la simple vue d’un aliment. L’exercice régulier sur une longue période de temps peut augmenter le métabolisme de base et ainsi aider à brûler les calories plus facilement.
  • Certaines études démontrent que des allergies alimentaires peuvent jouer un rôle dans la diminution du taux de métabolisme. Les aliments allergènes les plus communs sont le lait, le blé, le maïs, les œufs, le chocolat et la levure.
  • Les diètes où le poids joue au yo-yo. Il y a une perte de poids à court terme, mais sitôt la diète abandonnée, le poids revient et souvent avec un surplus. Le corps emmagasine plus facilement le gras après la diète.
  • Bien que plus rare, il peut s’agir d’un trouble hormonal tel que la maladie de Cushing ou d’une hypothyroïdie.
  • Certains médicaments peuvent augmenter l’appétit ou changer le métabolisme, dont notamment, les anovulants, la corticothérapie et les antidépresseurs.
  • Certaines carences en nutriments essentiels peuvent empêcher le corps de brûler l’excès de gras : la vitamine B5, B6, la vitamine E, la lécithine, les acides gras essentiels.

Pour maigrir, il faut que l’excès de gras puisse être éliminé hors du corps en s’assurant une bonne élimination intestinale et une bonne action enzymatique. Il faut donc incorporer à notre nouveau style de vie, une alimentation saine sans sauter de repas, 8 verres d’eau par jour et l’exercice régulier.

Il est primordial de ne pas éliminer tous les gras de notre diète. Les gras essentiels provenant des noix, des graines (lin, citrouille), du poisson comme le maquereau et le saumon aident le corps à brûler les excès de gras. Les enzymes digestives accélèrent le métabolisme et stimulent le système immunitaire.

Plusieurs produits visant la réduction de poids sont disponibles sur le marché. Certains sont des adjuvants intéressants à une bonne alimentation et à l’exercice.

  • On en retrouve qui utilisent les fibres pour « gober » les molécules de graisse. Au lieu d’être digérée, la graisse s’élimine directement par les voies intestinales. Ce produit contient de la gomme de guar et du psyllium qui piègent ou ramassent la graisse, alors que le mouron des oiseaux et la lécithine la décomposent.
  • Il existe un produit à base de collagène. C’est une excellente source de protéines dont les acides aminés, arginine, proline et glycine, visent à accroître la masse musculaire maigre tout en réduisant les réserves de gras dans le corps. Il favorise la régénération des tissus conjonctifs et la perte de gras pendant le sommeil et aide à accroître l’énergie.
  • Certains suppléments de protéines en poudre contiennent de l’acide linoléique conjugué, un gras qui semble agir sur la perte de poids, surtout sur le gras abdominal selon des études.
  • D'autres contiennent du chrome et du vanadium, deux oligo-éléments importants pour réguler le taux de sucre dans le sang et les niveaux d’insuline. Une bonne régulation du glucose sanguin favorise la perte de poids.
  • Il est important de faire une cure de nettoyage au début et à la fin d’un programme de perte de poids pour stimuler la digestion et l’élimination des toxines et activer le métabolisme des protéines et des glucides.

La prévention et l’éducation sont souvent les meilleurs remèdes. Il s’agit de commencer avec soi-même, puis d’étendre nos connaissances à notre famille et à nos amis. Si les mauvaises habitudes sont faciles à prendre, pourquoi ne pas se donner le défi de peu à peu changer nos coutumes pour atteindre un objectif-santé. Un bon suivi médical s’impose si votre santé est déjà à risque ou que le surplus de poids est important. La persévérance est toujours récompensée.

- Gisèle Frenette  (+)


* Ayant cheminé en santé comme infirmière consultante en nutrition et phytothérapeute Gisèle Frenette est l'auteure de 6 livres sur le thème de la santé.



Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantie une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.