Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
7833
>>
 
Médecine et société
image publicite

10 faits que vous ne connaissiez pas à propos des électrochocs ECT

Articles-sante > 2.Medecine-et-societe > 10-faits-que-vous-ne-connaissiez-pas-a-propos-des-electrochocs-ECT.534.htm


10 faits que vous ne connaissiez pas à propos des électrochocs ECT

par Ghislain Martel* 

Ugo Cerletti administering electric shocks to pig to kill them10 faits que vous ne connaissiez pas à propos des électrochocs (ECT)


ECT réfère à "ElectroConvulsive Therapy" qui peut être traduit par "Thérapie par Convulsion Électrique".



1. Tout d'abord essayé sur les cochons


Ugo Cerletti a découvert que lorsqu'il administrait des électrochocs aux cochons à l'abatoire, ceux-ci devenaient plus faciles à tuer.... Il a alors eu l'idée d'appliquer cette "thérapie" aux humains. [1]



2. Une "bonne" sorte de dommages au cerveau


Au moins une douzaine de théories ont été émises pour expliquer le mécanisme des ECT, mais peu, sinon aucune n'a été trouvée acceptable. [2]



3. Pas moins brutal aujourd'hui qu'alors


Les psychiatres affirment que les traitement sont moins violents qu'avant, pourtant, le voltage utilisé est encore plus élevé que celui d'alors qui provoquait déjà des convulsions pouvant briser des os. [3]





4. Ce qui est "nouveau" n'est pas amélioré


La raison pour laquelle les traitements ne brisent plus autant les os lors de l'application, n'est pas dû à la diminution du voltage, qui a en fait augmenté, mais parce que les patients reçoivent des relaxants musculaires juste avant les électrochocs. Cela donne juste l'impression que le traitement est moins violent. Le médicament relaxant lui-même est jugé dangereux, car il est associé à des attaques cardiaques, au risque de paralysie du système respiratoire pouvant mener à la mort, aisni qu'à des risques d'allergies fatales. [4]



5. Le potentiel de blesser


Les élecro-chocs modernes envoient un courant alternatif dans le cerveau qui est 7.5 fois plus fort que celui des clôtures électriques servant à éloigner les ours de certains enclos. Malgré cela, les psychiatres sont actuellement en train de demander une augmentation de l'utilisation des élecrochocs chez les enfants! [5]



6. L'APA demande plus de pouvoir de traiter les enfants


L'APA, l'Association Psychatrique Américaine, a demandé à la FDA, l'agence qui gère l'utilisation de l'apareil pour électrochocs, l'élargissement de son utilisation chez les enfants et les adolescents. Dans une lettre adressée à la FDA, l'APA affirme "Avoir accès à des traitements rapides et efficaces comme des ECT est spécialement important pour les enfants et les adolescents..." [6]



Des enfants de 0-5 ans reçoivent des électro-chocs (ECT) aux États-Unis7. Il administrent déjà des électrochocs aux enfants de 0-5 ans


Les psychiatres affirment que les électrochocs sont "rarement" utilisés chez les enfants, mais aucune données n'est compilée par aucune agence gouvernementale. Pourtant, les données de Medicaid obtenues par la loi d'accès à l'information révèlent que les psychiatres utilisent couramment les électrochocs sur des enfants de 0 à 5 ans aux États-Unis en guise de "traitement". [7]



8. Le bon sens nous indique: Ne pas électrochoquer les enfants


Il n'y a aucune indication pour l'utilisation des électrochocs chez les enfants, et par conséquent, ils devraient être interdits par une législation. -  Organisation Mondiale de la santé. [8]



9. Utilisés aussi chez les femmes enceintes


Les élecrochocs sont utilisés aussi chez les femmes enceintes. Même si les psychiatres affirment que les traitements sont parfaitement sécuritaires chez les femmes enceintes, une étude faite par des chercheurs norvégiens démontre que le taux de mortalité infantile atteint 7.1% suivant l'administration de traitements aux électrochocs à des femmes enceintes. Les effets secondaires rapportés parlent de fausses couches, mort du featus, attaques de coeur chez le bébé à naître et malformation congénitales. [9]



10. Efficacité non-démontrée, mais pas requise par les agences


La seule organisation chargée de contrôler l'utilisation des électrochocs est la FDA. La FDA n'a pourtant jamais demandé ni effectué de tests cliniques pour vérifier l'inocuité ou l'efficacité du traitement. Elle a simplement autorisé son utilisation tout en admettant que les électrochocs peuvent causer une perte permanente de la mémoire, des complications cardiaques, des dommages au cerveau et même la mort! [10]



En conclusion:


La plupart des gens ne croient pas que les électrochocs, thérapie par convulsion électrique ou ECT, soient encore utilisés dans notre société moderne.  

Cela est dû au fait que l'idée même des électrochocs dans le cerveau est tellement ignoble et horrifiante que les gens refusent d'y croire. En fait, les électrochocs ou ECT, sont un des traitements les plus brutaux à n'avoir jamais été administrés à des individus sous les prétextes de traitements de la maladie mentale. Pourtant, encore environ 1 million de personnes dans le monde, incluant approximativement 100 000 americains, reçoivent des ECT, ou électrochocs chaque année, cela inclut des femmes enceintes, des personnes âgées et des enfants.

Traduit de  https://www.cchrint.org/2017/05/12/10-facts-about-electroshock/#sthash.Ns0V9HTK.gbpl

 

REFERENCES:

[1] “Origins of ECT,” Convulsive Therapy, Vol. 4., No. 1., 1988, p. 7,

[2] Aaron Levin, “ECT Said to Be Valid Alternative For Elderly Patients With Depression,” Psychiatric News, 3 May 2016,

[3] Douglas G. Cameron, “ECT: Sham Statistics, the Myth of Convulsive Therapy, and the Case for Consumer Misinformation,” The Journal of Mind and Behavior, Vol 15, No 1 and 2, Winter and Spring 1994, pp 177-198,

[4] Anectine ® (Succinylcholine Chloride Injection, USP) Label, FDA.gov.,

[5] Somatics Thymatron® System IV Brochure, Somatics LLC, /somatics_brochure.pdf, states that the ECT device uses a current of 0.9 amps (or 900 milliamps); “Are your bear systems dangerous?,” Tahoe Bear Busters, https://www.tahoebearbusters.com/?faqs=arebearsystemsdangerous, states that electric fences average around 120 milliamps.

[6] Letter to Robert M. Califf, M.D., Commissioner, U.S. Food and Drug Administration, from the American Psychiatric Association, March 10, 2016, https://psychiatry.org/File%20Library/Psychiatrists/Advocacy/Federal/APA-FDA-ECT-reclassification-comments-03102016.pdf.

[7] State records obtained through public records requests from Utah, Indiana, Oregon and Kentucky.

[8] “WHO RESOURCE BOOK ON MENTAL HEALTH, HUMAN RIGHTS AND LEGISLATION,” World Health Organization, 2005, p. 64.

[9] Kari Ann Leiknes, et al. “Electroconvulsive therapy during pregnancy: a systematic review of case studies,” Arch Womens Ment Health, epub 24 Nov 2013,

[10] NEUROLOGICAL DEVICES PANEL, CENTER FOR DEVICES AND RADIOLOGICAL HEALTH MEDICAL DEVICES ADVISORY COMMITTEE, FOOD AND DRUG ADMINISTRATION, pp 148-149, 27 Jan 2011, http://www.fda.gov/downloads/AdvisoryCommittees/CommitteesMeetingMaterials/MedicalDevicesAdvisoryCommittee/neurologicalDevicesPanel/UCM247594.pdf.%20Accessed%20December%203; “Electroconvulsive Therapy (ECT) Devices for Class II Intended Uses,” Draft Guidance for Industry, Clinicians and Food and Drugs Administration Staff, Food and Drug Administration, Center for Devices and Radiological Health, 29 Dec 2015, https://www.fda.gov/downloads/MedicalDevices/…/UCM478942.pdf.

[11]
https://www.cchrint.org/2017/05/12/10-facts-about-electroshock/#sthash.Ns0V9HTK.gbpl

 

- Ghislain Martel  (+)


Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantie une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.