Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
1870
>>
 
Médecine et société
image publicite

Entrevue avec un survivant du cancer sur les raisons de l'échec de la chimiothérapie

Articles-sante > 2.Medecine-et-societe > Entrevue-avec-un-survivant-du-cancer-sur-les-raisons-de-lechec-de-la-chimiotherapie.532.htm


Entrevue avec un survivant du cancer sur les raisons de l'échec de la chimiothérapie

par Ghislain Martel* 

Entrevue avec un survivant du cancer sur les raisons de l'échec de la chimiothérapieLe cancer est connu depuis plus de cent ans mais il n'a jamais cessé de croître.


Pourquoi le cancer n'a jamais cessé d'augmenter, malgré les sommes toujours plus faramineuses investies en recherche sur le cancer? Pourquoi tant de cancéreux développent-ils des tumeurs secondaires peu de temps après avoir été traités une première fois avec les traitements officiels?

Pourquoi le trio de traitements oncologiques que sont la chimiothérapie, la chirurgie et la radiothérapie est-il la seule avenue offerte par la médecine officielle? Pourquoi ne parle-t-on jamais de certaines thérapies alternatives ou holistiques qui ont pourtant démontré des résultats probants et supérieurs aux thérapies conventionnelles?


Toute ces questions trouvent une réponse dans le fait que le cancer est une mine d'or extrêmement lucrative pour l'industrie pharmaceutique et médicale. Trouver une solution définitive au cancer tuerait virtuellement cette industrie et annihilerait des milliers d'emplois associés.


C'est pourquoi. à leurs yeux, les solutions efficaces contre le cancer doivent être détruites ou discréditées à tout prix, quitte à créer une propagande négative sur les produits naturels via les médias de masse. Les traitements officiels seuls doivent être autorisés par les agences gouvernementales et les médecins formés pour n’appliquer que ces méthodes.


Par ailleurs, la recherche pharmaceutique se verra détournée de ses objectifs initiaux et orientée vers autre chose que des vraies solutions, ou vers des broutilles plus reliées aux relations publiques qu'à la recherche à proprement parler, pour qu'au final le vrai remède ne soit pas trouvé ou diffusé.



Un témoignage éloquent et convaincant


Voici une entrevue avec un survivant du cancer, conférencier et auteur, Chris Wark, au sujet des traitements et de leur inefficacité et les problèmes qu'ils créent. La traduction en dessous du témoignage.





TRADUCTION DE LA VIDEO



Ty Bollinger
: Je me joins à toi, parce qu'à la lumière de tous les différents problèmes que la chimiothérapie pose dans un corps, vous n'êtes pas un grand fan de cela dû au fait que cela pousse le corps dans plus de difficultés. Et si le cancer est un résultat d'un corps en difficulté et que nous le traitons avec quelque chose qui le rend encore plus en difficulté, il n'y a pas beaucoup de sagesse dans cela.


Chris Wark : Non, je n'en vois pas. Elle n'a pas de sens pour moi et je pense que ce qui est étonnant, c'est que - tant de cancéreux diagnostiqués à qui on dit qu'ils ont besoin de chimiothérapie - presque tous ne veulent pas le faire. Instinctivement, ils ne veulent pas le faire. Ils ne veulent pas être empoisonnés, ils ne veulent pas souffrir, ils ne veulent pas tomber plus malades. Mais la majorité des gens leur disent qu'ils doivent le faire et ainsi, ils acceptent à contre-coeur de le faire.


Et pour la plupart d'entre eux, les patients, ça ne finit pas bien. Ils obtiennent un traitement ou une série de traitements, et là, il y aura une période très courte de temps où les médecins ne trouveront plus aucune tumeur et ainsi ils indiqueront: « vous êtes en rémission, vous êtes libre de cancer. yeah ! » n'est-ce pas ? Nous voyons des grands titres de célébrités tout le temps affirmer, « je suis libéré(e) du cancer maintenant » après une chirurgie du cancer, n'est-ce pas?


Mais en vérité vous n'êtes pas libéré du cancer, vous avez toujours des cellules cancéreuses dans votre corps. Vous avez toujours un corps malade. Vous avez toujours un système immunitaire épuisé. Et c'est juste une question de temps avant que les cellules cancéreuses forment de nouvelles tumeurs. Il est vraiment regrettable d'observer des cancéreux passer par ce processus de, « oh je suis en rémission » et ils pensent que tout est grand et ils retournent à la vie normale. Et voià que quelques mois plus tard, ils ont un autre test ou un scan et il y a une nouvelle tache ou plusieurs, ou elle s'est propagée à partir d'un tumeur minuscule dans un sein est maintenant répendu dans leur cerveau, dans leur foie, des taches sur leurs os, dans leurs poumons.


Nous savons que c'est la chimiothérapie. Elle fait éclater les tumeurs, elle les rendent plus agressives, et elle cause des cancers secondaires dans tout le corps. La radiothérapie fait la même chose.


Ty Bollinger : C'était ma prochaine question. Pensez-vous que cela est relié à la chimiothérapie ?


Chris Wark : Nous connaissons cela en raison des études de l'industrie. Les études publiées de l'industrie de cancer nous indiquent que la chimiothérapie est cancérogène (NDLR - souligné par la rédaction). Elle cause les cancers secondaires. Il y a beaucoup de médicaments de chimiothérapie qui sont des carcinogènes connus et listés par l'Office National de Toxicologie des États-Unis comme des carcinogènes qui causent le cancer.


"Je pense qu'il y a beaucoup de bons médecins qui espèrent vraiment qu'un vrai « traitement » sera développé bientôt, n'est-ce pas ? Parce que pendant tout ce temps, tout ce qu'ils peuvent faire c'est de prescrire des médicaments de chimiothérapie, d'observer leurs patients souffrir, et par la suite, de voir la plupart de leurs patients mourir."


Ty Bollinger : Ainsi, pourquoi les médecins ne disent-ils pas à leurs patients à propos du fait que ces produits de chimiothérapie qui sont employés pourraient causer d'autres cancers ? Ou le font-ils?


Chris Wark : La plupart des médecins sont des gens honnêtes, mais vous savez, il y a de bonnes personnes et il y a de mauvaises personnes dans le monde. Il y a de bons médecins et de mauvais médecins dans le monde.


En supposant juste que tous les médecins soient bons par raport au sujet de cette conversation. Ils sont emprisonnés dans un système qui les paye très bien pour faire trois choses : chirurgie, chimiothérapie, et radiothérapie. Ils n'ont pas la liberté d'utiliser la nutrition ou ce que quelques personnes appellent les thérapies alternatives, qui sont vraiment juste d'autres thérapies non-toxiques.


Ce n'est pas qu'ils expérimentent sur des patients avec du gaz neurotoxique, mais ils n'ont pas la liberté d'utiliser toute autre chose. S'ils le font, ils risquent de perdre leur licence et de perdre leur revenu et leur travail.


Je pense qu'il y a beaucoup de bons médecins qui espèrent vraiment qu'un vrai « traitement » sera développé bientôt, n'est-ce pas ? Parce que pendant tout ce temps, tout ce qu'ils peuvent faire c'est de prescrire des médicaments de chimiothérapie, d'observer leurs patients souffrir, et par la suite, de voir la plupart de leurs patients mourir. Ceux-ci s'enthousiasment devant les petites victoires comme, « bon nous avons réduis une tumeur, yeah. »


Ils doivent tenter de trouver un certain genre de réconfort ou de satisfaction au travail dans ce simple fait d'avoir réduite une tumeur. Ils ne sont pas dans le traitement du cancer, et de plus, je sympathise avec les oncologues parce que je sens que la plupart sont probablement entrés dans ce domaine avec de très des grandes espérances et les bonnes intentions, et cela prend 20 ans pour comprendre, « oh, ces traitements ne fonctionnent pas vraiment et la plupart de mes patients ne retrouvent pas leur santé et ne retourneront pas à une vie normale et sans cancer. »


*************  (Traduction libre Advitae.net)

Voilà pour la video! J'espère que vous avez apprécié!



Une industrie dont l'intérêt commercial est en contradiction avec le résultat désiré par les clients, c'est-a-dire les patients


La chimiothérapie, comme la radiothérapie et même la chirurgie rapporte beaucoup à l'industrie médicale et pharmaceutique. Cela est presque devenu la vache à lait de l'indsutrie pharmaceutique, bien qu'ils aient aussi d'autres vaches à lait comme la vaccination et certains "blockbusters" comme les analgésiques et les statines pour le cholestérol, ces traitements rapportent des milliards par année. Pas surprenant lorsque l'on considère qu'un seul traitement peut rapporter de 500 000 à 1 millions de dollars! Plus le traitement est long et plus c'est payant. Imaginez la rentabilité pour les actionnaires de ces traitements chimiques et technologiques, en termes financiers bien entendu.


"Mon évaluation globale est que le programme national du cancer doit être considéré comme un échec démontré. Toute notre recherche depuis les 20 dernières années a été un échec total.” - Dr. John Bailer, National Cancer Institute (Institut National du Cancer, É-U)

Aussi, on devine que plus de patients, plus de cancéreux, signifie aussi plus de profits, d'où l'importance d'augmenter la fréquence des examens, des tests de dépistages, mais aussi en abaissant les conditions pour déterminer si une tumeur est bénigne ou maligne, si elle nécessite d'être traitée. "On ne prend aucun risque" est devenu la consigne, même si une bonne part de ces "tumeurs" n'aboutiraient pas à un cancer si on ne faisait rien. Ça c'est sans compter les risques de plus en plus reconnus associés à ces tests et l'incidence de ces tests sur le nombres de cancers provoqués.

Certains examens douloureux et invasifs provoquent de grâves lésions et augmentent le stress que doit subir la personne, ce qui affecte le système immunitaire dans une même mesure. Les mammographies et tous les examens radiologiques, les coloscopies et bien d'autres examens ou analyses encore sont connus pour augmenter les risques de lésions et de développer de nouvelles tumeurs. C'est sans compter le surtraitement de certains cancers qui ne deviennent pratiquement jamais agressifs ou se développent très très lentement, comme le cancer de la prostate.



Le profit avant l'Homme


La seule raison pourquoi on augmente le dépistage précoce, ce n'est certes pas pour améliorer les chances de survie des patients. Ça, je ne le crois pas. Ce sont en fait des démarches qui augmentent l'afflux de patients dans plus d'examens médicaux couteux et finalement dans le couloir technochimique du protocole oncologique (chirurgie, chimio, radio), très souvent sans issue, que je qualifierait plus de puit vers l'abîme de la souffrance et de la déception. C'est pourquoi je ne crois pas en la médecine d'aujourd'hui trop corporatiste pour traiter le cancer. Elle a d'autres visées que le rétablissement de votre pleine santé. Sinon, il est évident que des solutions auraient été trouvées et utilisées depuis plus de cent ans que le cancer est connu (d'ailleurs, il en existe, mais elles sont occultées). Elle aurait trouvé une façon de renforcer le système immunitaire et non de l'affaiblir.

La vraie médecine intègre, fidèle au serment d'Hippocrate, serait allé à la source de la maladie au lieu de chercher continuellement à traiter les symptômes!

Les profits sont si énormes que l'on affirme même que si jamais un traitement efficace contre le cancer était trouvé, que cela signifierait la faillite, la disparition, la fin de l'industrie pharmaceutique! Voilà donc, peut-être, et je vous laisse le soin de décider, la raison pourquoi un traitement NE DOIT JAMAIS ÊTRE TROUVÉ! En tout cas si un traitement est trouvé ce ne sera pas par l'industrie, ça c'est pratiquement garanti par la logique même du marché.



Les médias servent l'intérêt des multinationales du médicament


Au mieux, doit-on donner l'illusion que la "science médicale" progresse vers des solutions moins douloureuses et moins nocives. Pour cela ils ont évidemment l'aide des médias corporatifs, qui appartiennent on le sait aux même conglomérats financiers. En effet, toute information, ou presque, de nature médicale qui passe par les médias de masse concernant la médecine est contrôlée par l'industrie elle-même, ne laissant passer que ce qui promouvoit leur protocole chico-radiologique et leurs produits brevetés. Toute autre approche plus naturelle, moins couteuse et non-brevetable, est systématique censurée, ou pire, complètement discréditée et ridiculisée par les médias. Il ne faut pas être un génie pour se rendre compte de ça.


"Toute information de nature médicale qui passe par les médias de masse concernant la médecine est contrôlée par l'industrie elle-même, ne laissant passer que ce qui promouvoit leur protocole chico-radiologique et leurs produits brevetés.Toute autre approche plus naturelle, moins couteuse et non-brevetable, est systématique censurée, ou pire, complètement discréditée et ridiculisée par les médias."

Pour les mêmes raisons évoquées plus haut, il est prévisible, que la recherche confiée à ces industriels ne donnera jamais les résultats escomptés et un traitement concluant contre le cancer. On ne parle plus de "recherche" ou de science ici, car elle a totalement disparue des protocoles des laboratoires, Tout ce qui désiré par l'industrie c'est d'utiliser la crédibilité encore forte de la science, qui en prend un coup d'ailleurs ces temps-ci, pour faire le marketing de ses produits.

Il a été démontré dans de nombreuses expériences et de nombreux témoignages de participants clés, que les tests d'inocuité et d'efficacité sont truqués et les résultats trafficottés par l'industrie pour ne laisser passer que les données positives. Les résultats decevants, délétères et les effets secondaires trop sérieux sont subtilement détruits par les "scientifiques" de ces laboratoires. 

Par contre, évidemment, vous pouvez être sensible à la cause de ces "malheureuses entreprises" et des emplois reliés et vous sacrifier en acceptant les traitements pour les préserver. Alors, je n'aurais rien à dire! Chacun est libre de donner sa vie pour la cause de son choix!



Reprenez le contrôle de votre vie et de votre santé


Ne vous lassez pas abuser par les belles promesses ou par le sentiment de peur et l'urgence d'agir que vous communiquent ces criminels, par l'entremise des médecins qui n'ont d'autre choix que de se plier aux exigences du protocole médicale "officiel", celui dicté par les instituts contrôlés, faut-il le répéter, par des sbires de l'industrie et des fonctionnaires corrompus.

Parlez de vos doutes à votre médecin, et vous serez étonné de voir qu'une bonne partie désappouvent l'utilisation systématique des traitements oncologiques inefficaces et contre-productifs dasn bien des cancers. S'ils insiste pour que vous adhériez au protocole chimiothérapeutique, changez de médecin!

Voilà!

Consultez les articles si dessous pour plus d'information sur les traitements alternatifs du cancer et sur leas abus de l'industrie et des médias.



À la vôtre!







 

Autres liens:

http://www.wikistrike.com/article-le-plus-inutile-et-le-plus-dangereux-des-depistages-est-celui-du-cancer-du-sein-120244413.html

http://advitae.net/articles-sante/6.Medecine-naturelle/Cancer-et-laetrile-Temoignage-dune-guerison-spectaculaire-et-interdite-.397.htm

http://advitae.net/articles-sante/2.Medecine-et-societe/Cancer-les-remedes-interdits-ou-meconnus-.400.htm

http://advitae.net/articles-sante/2.Medecine-et-societe/Histoire-produits-et-crimes-des-plus-importantes-compagnies-pharmaceutiques.438.htm

- Ghislain Martel  (+)


Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantie une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.