Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
7145
>>
 
Médecine et société
image publicite

Éducation: nos enfants sous médication pour des maladies non-fondées

Articles-sante > 2.Medecine-et-societe > Des-solutions-alternatives-au-ritalin.139.htm


Des solutions alternatives au ritalin

  1. Éducation: nos enfants sous médication pour des maladies non-fondées
  2. Inventer des maladies pour des médicaments
  3. Des solutions alternatives au ritalin
par Ghislain Martel* 

Des solutions alternatives simples, efficaces et humaines

enfant et tutriceVotre enfant ne performe pas à l'école, il semble inquiet, excité ou déprimé? Il existe des solutions plus humaines et naturelles pour ces cas.

  • Communiquez avec votre enfant; il ou elle a peut-être vécu une intimidation, un rejet ou une rupture. Le simple fait d'en parler peut régler bien des soucis.
  • Un tuteur compétent pour aider à faire du rattrapage chez l'enfant et l'aide aux devoirs peuvent réellement l'aider à se recentrer et à reprendre confiance en lui.
  • Puisque les vitamines B, C, le calcium, le magnésium et aussi les gras essentiels (oméga-3) peuvent influer sur l'humeur et le niveau de concentration, effectuer des ajustements nutritionnels ou inclure des suppléments vitaminiques complets est une solution peu couteuse et qui a donné des résultats plus que positifs et pas seulement au niveau de l'humeur.
  • Un calmant extraordinaire: le Magnésium. Quelque fois, même avec des suppléments et à cause de l'interraction avec d'autres nutriments, l'apport en magnésium peut être insuffisant. Les noix et les amandes sont d'excellentes sources de magnésium en plus de posséder d'autres vertus nutritives. En consommer un peu chaque jour est un bon moyen de palier à ce manque.
  • Il a été démontré que la vitamine D est importante pour l'humeur et l'énergie, et qu'elle joue un rôle dans le système nerveux. S'assurer de prendre suffisamment de soleil lorsque c'est possible pour recevoir de la vitamine D naturelle. En hiver ou dans des régions peu ensoleillées, des suppléments de vitamine D3 peuvent s'avérer utiles.
  • Éviter les sucres raffinés, les friandises et les gras saturés qui épuisent en fait les vitamines B. La vitamine B6 en particulier, peut réellement aider un jeune dans sa concentration et son humeur.
  • Évitez les produits raffinés comme le pain blanc (riche en phosphore et pauvre en vitamines B), le riz blanc et les pâtes alimentaires.
  • Passer un peu de bon temps avec l'enfant, comme d'aller faire de l'exercice et s'amuser à l'extérieur peut aussi régler bien des problèmes et équilibrer son surplus d'énergie.

Pour d'autres alternatives traitant de troubles d'apprentissage chez l'enfant, je vous invite à vous procurer et à consulter ce livre intéressant par le Dr Natasha Campbell-McBride sur l'interraction entre le système digestif et les émotions:

Le syndrome Entéro-psychologique

Par contre, à cause des effets secondaires réels et sérieux, de la dépendance potentielle qui y est associée et des effets sur la personnalité, les médicaments psychotropes ne constituent évidemment pas une solution idéale ni viable. De plus, ils sont extrêmement couteux pour la famille et pour la société. Cessons donc de risquer de ruiner la vie des enfants avec des substances dont le but ultime semble être uniquement celui d'enrichir les compagnies pharmaceutiques et d'augmenter le pouvoir des "docteurs" du cerveau. Dénonçons les abus et ces diagnostics faciles pour éviter à nos enfants d'être enfermés dans des camisoles de force chimiques et d'être conditionnés comme des animaux domestiques.

Conclusion

Rien ne me réjouit davantage que de voir des enfants en santé s'amuser, apprendre et se développer normalement. Je sais que c'est aussi le désir la quasi totalité des parents de voir leur enfant s'épanouir en santé. Nos enfants sont les leaders de demain. Soutenons-les au lieu de les enfermer ou de les étiqueter.

On échouera a créer un véritable état de santé tant et aussi longtemps que nous laisserons l'argent et le pouvoir être les principales forces à l'oeuvre dans la recherche sur la santé. C'est une illusion de croire que les groupes pharmaceutiques puissent développer des solutions réellement santé, sans médicament ! Ce n'est évidemment pas leur but !

****************************

Si ces informations ont réveillé en vous une indignation ou même une colère, partagez-les ainsi que les liens ci-dessous pour que plus de gens en prennent conscience de cette problématique et que nos gouvernements réagissent.

Liens et références (quelques sites sont uniquement en anglais, désolé):

 

Références:

1) Labreze, Jean-Philippe: Collectif des médecins et des citoyens contre les traitements dégradants de la psychiatrie


2) Nestor, Moritz, http://www.horizons-et-debats.ch/index.php?id=4132

3) Baughman, Fred A.: Membre de l'académie Américaine de Neurologie

4) Gélinas, Claude: http://blogue.educationquebec.com/2009/07/02/tdah-comment-droguer-legalement-des-enfants-parfaitement-normaux/

5) Gillis, Alain: http://blogs.mediapart.fr/edition/contes-de-la-folie-ordinaire/article/280214/lhyperactivite-maladie-fabriqueepar-leisenberg

* Marques déposées

- Ghislain Martel  (+)


Tdah# 1120
  "Les premieres descriptions du TDAH date du milieu des année 1800 par le docteur Hoffman... Bref que de desinformations "
(Le corps ou l'esprit)

Canada
Commenter

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantie une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.