Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
1600
>>
 
Médecine et société

Vaccination: Chronique d'une mort annoncée

Articles-sante > 2.Medecine-et-societe > Les-vaccins-alterent-la-sante-et-provoquent-de-graves-maladies-et-des-handicaps.375.htm


Les vaccins altèrent la santé et provoquent de graves maladies et des handicaps

  1. Vaccination: Chronique d'une mort annoncée
  2. Les mensonges de la vaccination: la débacle
  3. Les enfants vaccinés sont en moins bonne santé: le paradoxe
  4. Les vaccins altèrent la santé et provoquent de graves maladies et des handicaps
  5. Vaccination: la fraude la plus importante des temps modernes?
par Ghislain Martel* 

"Les médias ne représentent qu’une toute petite partie de la vaste machine de propagande.". - Noam Chomsky

Vaccin toxiques

Depuis les début de l'ère moderne, on ne  cesse de nous vendre les pouvoirs de la vaccination et son innocuité. Cependant, le fait maintenant établi que les enfants vaccinés soient nettement plus malades que ceux qui ne le sont pas indique pourtant que les vaccins ne sont pas si inoffensifs. Alors, pourquoi ce double discours?

Que contiennent les vaccins pour avoir de tels effets néfastes sur la santé?

 

Mythe #3. Les vaccins sont inoffensifs:

=> FAUX

Les vaccins sont loin d'être inoffensifs! Les adjuvents et autres toxines contenus dans la plupart des vaccins, comme l'aluminium, le formaldéhyde, le phénoxyéthanol, le thimérosal, le mercure et le cadmium s'accumulent dans l'organisme et contribuent à la multiplication des cas de troubles neurologiques et de maladies autoimmunes tels que l'asthme, les allergies, la fatigue chronique, la fibromyalgie, la sclérose en plaques, le syndrome de Guillain-Barré, la myofasciite à macrophages, les encéphalites, paralysies, neuropathies et bien d'autres. Ainsi, il est de plus en plus probable que certains cas d'autisme, de scoliose et même de troubles de l'attention soient en fait attribuables à la toxicité neurologique des vaccins chez les jeunes enfants. Il existe même des preuves empiriques, statistiques ou circonstantielles de cet état de fait.

Certaines molécules que l'on retrouve dans presque tous les vaccins pédiatriques, donc destinés aux enfants, sont pour le moins surprenants. Ils contiennent notamment du formaldéhyde, une substance officiellement reconnue depuis 2004 par le Centre Internationale de Recherche sur le Cancer (CIRC) comme une "substance cancérogène avérée pour l'homme". Ainsi, par exemple, on interdit aux garderies d'utiliser de l'ameublement susceptible de dégager des émanations de formaldéhyde, mais on autorise son injection directe dans le corps de la personne, un bébé de surcroît. À chaque vaccin, l'enfant reçoit ainsi une nouvelle dose de formaldéhyde cancérogène équivalente à celle pouvant mener à la fermeture d'une garderie qui disposerait de meubles dégageant du formaldéhyde.



À propos du Formaldéhyde, sur le site de l’Environmental Protection Agency (EPA), on peut trouver cette mise en garde :

« Le formaldéhyde peut endommager les cellules en se liant à l’ADN et ainsi former des composés ADN de formaldéhyde ; ce processus peut interférer avec la réplication de l’ADN et conduire à des mutations comme à des tumeurs cancéreuses ».

Et c'est pas fini!

Un des agents insérés dans les vaccins se nomme le thimerosal. Ce produit destiné supposément à la stérilisation, contient du mercure. Il est considéré tellement toxique qu'on le conserve dans une boîte en métal hermétique. C'est un produit extrêmement toxique et si dangereux qu'il ne faut même pas entrer en contact avec le produit! On peut aussi lire sur la notice de mise en garde:

"Thimerosal: peut endommager les reins, le système respiratoire, la peau et le système nerveux. Peut entraîner une toxicité de la reproduction et du développement. Peut causer l'autisme et des troubles du développement neurologique"

On admet directement sur la mise en garde qu'un des produits utilisés dans les vaccins, le thimerosal, peut causer l'autisme et d'autres pathologies, mais l'industrie et les instances sanitaires refusent d'admettre la responsabilité de la vaccination sur des milliers de cas d'autisme survenus immédiatement ou peu de temps après la vaccination.

LE POUVOIR ABUSIF DES LABOS PHARMACEUTIQUES

On peut comprendre pourquoi aux États-Unis, les agences de santé nient ainsi catégoriquement le lien de causalité entre vaccins et autisme, car si cela était confirmé, les montants d'indemnisation atteindraient des centaines de milliards de dollars. De plus, vu que les compagnies sont maintenant protégées par une loi qui les indemnise en cas de poursuites pour des vaccins, ce serait au gouvernement, donc au contribuable, de verser ces sommes, même si la responsabilité reviendrait évidemment à la compagnie qui a produit le vaccin (http://www.homelandsecuritynewswire.com/supreme-court-ruling-renders-vaccine-manufacturers-immune-lawsuits).

Une telle loi existe aussi en France et on s'apprête à la promulguer ici au Canada sous le gouvernement de Justin Trudeau. Donc, si nous laissons faire, les labos pourront produire tout ce qu'ils veulent, nous empoisonner, nous rendre plus malades par des vaccins, et nous ne pourront rien faire contre eux! Nous ne seront plus protégés contre leurs abus! (http://www.lapresse.ca/actualites/sante/200909/30/01-907174-ottawa-protegera-les-compagnies-pharmaceutiques.php)

QUE CACHENT LES VACCINS?

Maintenant, pourquoi injectons-nous ces produits directement dans le corps des bébés à peine formés? Parce que c'est trop facile? Qu'ils sont sans défenses? Est-ce que cela va en faire de futurs patients à vie de l'industrie pharmaceutique et de la psychiatrie?

Quel est donc le but derrière ces campagnes massives de vaccination? Qui protège l'industrie vaccinale et les professionnels impliqués? Qui est payé par l'industrie pour leur épargner de couteux procès face aux évidences? Veut-on rendre infertiles les prochaines générations, car il est clairement indiqué que le thimérosal peut causer l'infertilité et des pathologies du système reproducteur?

Quel est le but réel de toute cette campagne de peur et la survaccination?

Les vaccins causent la maladie et la mort!

« Sur les 3,3 millions d’enfants vaccinés annuellement aux Etats-Unis avec le DCT, 16 038 démontrèrent des crises aiguës et des pleurs persistants – ce qui est considéré par plusieurs neurologistes comme l’indication d’une irritation du système nerveux central ; 8 484 eurent des convulsions ; 8 484 furent en état de choc dans les 48 heures suivant l’injection du DCT. »

- Dr. Allan HINMAN et Jeffrey COPELAN

Un exemple: Aux États-Unis, dans une étude par le "Center for Disease Control (CDC)", il ressort clairement et sans ambiguïté possible que le début d'une campagne obligatoire de vaccination CONTRE LA GRIPPE en 2002 correspond à une soudaine et importante augmentation des décès PAR LA GRIPPE chez les enfants de moins de 5 ans! Alors que la promesse était de prémunir les enfants contre la grippe, l'effet se révèle plus catastrophique et à l'opposé de ce qui est attendu, soit, plus de mortalité due à la grippe. La question est de savoir, quoi dans le vaccin de la grippe a provoqué cette hécatombe? La réponse la plus logique serait l'insertion, volontaire ou accidentelle, du virus de la grippe non-désactivé dans le vaccin même.

Graphique décès dues à la grippe chez les enfants vaccinés USA

 

 

 

(Ci-contre, l'initiation de la vaccination obligatoire aux États-Unis en 2002 a marqué le début d'une importante augmention de la mortalité due à la grippe chez les enfants de moins de 5 ans.)

 

 

L'exemple de l'aluminium et des seuils admissibles est révélateur. La quantité d'aluminium contenue dans certains vaccins atteint 40 fois ( 40 x ) la dose d'aluminium considérée comme toxique. Vous avez bien lu, c'est bien 40 fois plus que le seuil de toxicité!

Pour apprécier la formulation de certains vaccins, voici une liste partielle des poisons que contient un vaccin comme la grippe.

Ainsi, on nous met en garde contre les effets potentiellement toxiques des antisudorifiques à base de sels d'aluminium appliqués sur la peau, et donc beaucoup moins susceptibles d'entrer dans le flux sanguin, mais on autorise des doses extrêmement toxiques de ce même métal à être injectées directement dans le muscle des enfants et des bébés.



Même les chercheurs qui travaillent au sein de cette industrie admettent qu'il y a une méconnaissance sur l'activité des vaccins dans le corps humain et qu'il existe un potentiel d'infections par les vaccins mêmes:


"On ne comprend pas comment marchent les vaccins" ou encore, "Au cours de toute cette activité de production vivante, à tout moment il y a un risque d'introduction d'agent contaminant dans le vaccin par des techniciens [...] ça s'est reproduit, et ça se reproduira" - Dr Jean-François Saluzzo (Directeur de production et chef de projet en recherche et développement chez Sanofi)

Pourtant, lorsqu'on demande à des biologistes travaillant dans des laboratoires spécialisés dans les vaccins ou autres produits, ils sont catégoriques: ce genre de contamination croisée ou "accidentelle" n'est absolument pas possible ... à moins que cela soit intentionnel. Le fait que ce directeur de production chez Sanofi affirme avec autant de conviction que cela "s'est produit, et que cela se reproduira" est particulièrement inquiétant, accidentellement ou pas.

(Petite note: le docteur Saluzzo cité ci-dessus a reçu une belle promotion! Il est maintenant engagé par L'OMS, l'Organisation Mondiale de la Santé, à titre de "spécialiste en vaccinologie". C'est donc ainsi que BIG PHARMA s'assure que les organisations publiques continuent à défendre leur monopole. Combien de représentants des gros labos se retrouvent ainsi stratégiquement positionnés au sein des organisations censées nous protéger de leurs abus?)

De plus en plus de médecins parlent, dont ce docteur canadien parti trop tôt et dans des circonstances nébuleuses.


« Ce que nous nous sommes fait l’un à l’autre avec les vaccins a produit les dommages les plus graves que l’humanité se soit jamais infligés à elle-même au cours de toute son histoire.


Il s’agit d’une catastrophe planétaire, et qui se passe tous les jours.


Il s’agit probablement de la découverte la plus importante qui ait jamais été réalisée au cours de toute l’histoire de la médecine si l’on considère l’énorme épidémie silencieuse que nous avons créée avec ces vaccinations  « passe-partout » qui constituent l’acte le plus odieux qui ait jamais été perpétré au cours de l’histoire, et que nous avons fait pour le profit.


Nous avons aujourd’hui la solution à un problème qui se pose à une échelle planétaire. Les dégâts occasionnés aux tissus sont en fait le résultat d’une circulation sanguine perturbée, de dépôts qui s’accumulent dans le système capillaire microscopique, autrement dit d’attaques micro-vasculaires. Ces attaques sont essentiellement provoquées par un manque d’oxygène dans les tissus. Aujourd’hui nous pouvons mesurer, scanner ce phénomène qui a toujours existé, mais qu’aujourd’hui tout un chacun peut facilement observer par lui-même.


Notre cupidité qui fait passer avant tout notre envie de faire de l’argent, de vendre nos produits, comme de faire prospérer les alliances corporatistes. Le commerce a supplanté le principe humain fondamental qui commande de ne pas faire à autrui ce que l’on ne voudrait pas que l’on nous fasse.»



-
Dr Andrew Moulden, M.D, PhD

****************************

Evidence #3: LES VACCINS SONT DANGEREUX ET PROVOQUENT DES PRÉDISPOSITIONS AUX MALADIES, PERTURBENT LES SYSTÈMES NATURELS DU CORPS HUMAIN COMME LES SYSTÈMES IMMUNITAIRE, REPRODUCTEUR ET NEUROLOGIQUE, EN PLUS DE GÉNÉRER DES INFECTIONS IATROGÈNES (INOCULÉES DIRECTEMENT PAR LES VACCINS EUX-MÊMES).

****************************

La suite: un possible complot contre le santé qui dure depuis plus d'un siècle...

- Ghislain Martel  (+)


Principes de pasteur# 1129
  "Bonjour, La vraie question concernant la vaccination ; les dogmes de Pasteur sont admis, mais ont-ils été vérifiés ? non. On est sur une base scientifique fausse, qui induit en erreur les scientifiques eux-mêmes. https://www.bonnes-habitudes.fr/comprendre/principes-de-pasteur/ Pourquoi ne pas s'interroger ? la réalité n'est pas ce qu'on vous en a dit : Notre vision du microbe est erronée. Voici un exemple d'une des nombreuses observations qu'Antoine Béchamp a faites (30 ans de recherche) : Il a observé au microscope une plante grasse dont une partie était gelée (l'hiver). Qu'a t'il vu ? Dans la partie gelée : des bactéries Dans la partie saine : des granulations (visibles à x700) Dans la partie intermédiaire : des étapes de formation des bactéries à partir des granulations. Bien entendu, il a reproduit et reproduit (comme à son habitude, très rigoureuse) en laboratoire en variant des paramètres divers. La plante était malade : seulement la cause de la maladie n'est pas la bactérie, mais le froid qui a changé les conditions du milieu (= terrain), les bactéries n'en sont qu'une conséquence. Voire même une défense. Ce sont les mêmes granulations qu'il a trouvé dans tous les organismes, dont il a étudié toutes les spécificités selon les organes, les glandes, les humeurs ... Etc... 30 années de recherche ne se résument pas comme çà, mais cette granulation qu'il a appelé microzyma est vital et a un rôle prépondérant dans l'organisation : "sans microzyma, pas d'organisation, pas de matière vivante" Cela vaut peut-être la peine d'y regarder. N'importe quel bon scientifique se poserait la question et irait vérifier par lui-même (on ne peut pas faire confiance à ceux qui ont caché ces travaux reconnus et publiés). plus sur : https://www.bonnes-habitudes.fr/comprendre/polymorphisme-microbien/ Je suis en France, mais votre choix de pays ne le propose pas. Bien à vous Briigitte Fau "
(Santé et actualité)
Fau
Canada
Commenter

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantie une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.