Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
3992
>>
 
Alimentation et Nutrition
image publicite

Le lait de bovin est-il bon ou mauvais pour la santé?

Articles-sante > 1.Alimentation-et-Nutrition > Le-lait-de-bovin-est-il-bon-ou-mauvais-pour-la-sante.284.htm


Le lait de bovin est-il bon ou mauvais pour la santé?

par Ghislain Martel* 

Le lait de bovin serait-il mauvais pour la santé humaineLe lait de vache a constitué un aliment extrêmement important pendant des siècles dans diverses sociétés pré-industrielles. Aujourd'hui on l'accuse de tous les maux! Est-ce vraiment justifié?

Le lait a plutôt mauvaise presse ces temps-ci, mais est-ce toujours justifié? En définitive, peut-on réellement se priver de cet aliment considéré jadis comme l'un des plus complets et accessibles?

Un aliment ancestral primordial pour de nombreuses sociétés

En tant que ressource renouvelable et accessible dans les périodes difficiles, le lait de vache a toujours été un aliment majeur apportant énergie, protéines et calcium aux travailleurs manuels des sociétés rurales d'avant la révolution industrielle. Même encore aujourd'hui, certaines populations d'Afrique dépendent presque entièrement du lait pour leur survie!

Il était valorisé dans presque toutes les cultures à travers le monde. Il définissait les multiples mets de nombreuses sociétés. À certains endroits selon les types d'élevages et le climat, on privilégiait le lait de chèvre ou de brebis, en d'autres c'était le lait de bovin. Le lait animal constituait un aliment de choix indispensable pour ces populations.

Toutefois, le mode de production industriel a chamboulé beaucoup de choses dans les valeurs nutritives de cet aliment. Le lait issu de la production industrielle ne se compare plus avec le lait d'élevages biololgiques d'autrefois où les vaches broutaient paisiblement dans les champs pour se nourrir.

Ces sociétés ne comptaient pas non plus sur des antibiotiques, ni sur des hormones pour "booster" la production à des niveaux mettant en péril la santé-même de l'animal. Tout était naturel et respectait le rythme de l'animal et sa nature. Rien n'est plus comme avant et pour ces raisons, le lait commercial d'aujourd'hui ne peut constituer une valeur alimentaire sûre et inoffensive.

"À long terme, boire du lait est aussi néfaste que fumer" - Docteur John McDougall, du St. Helena Hospital, Californie

L'élevage des bovins a dramatiquement été perturbée par l'ajout d'hormones de croissance, d'antibiotiques et de moullées incompatibles avec le type d'alimentation naturel de cet animal. Les conséquences sont là! Le lait d'aujourd'hui comporte presque invariablement ces composantes cancérigènes ou affectant le système immunitaire. On y retrouve par conséquent des hormones de croissance, des antibiotiques, des pesticides et d'autres molécules indésirables. Le lait commercial est devenu malsain à bien des égards surtout à long terme! Il vaut donc mieux éviter de trop en consommer.

Le mauvais aliment pour la mauvaise espèce?

Le lait de vache est indubitablement complet comme aliment, en tout cas pour le veau, tout comme le lait maternel humain l'est pour le bébé humain. Ils constituent dans les deux cas l'unique nourriture du rejeton pendant les premiers mois de sa vie. Il doit donc contenir tout ce dont le nouveau né a besoin pour bien démarrer sa croissance et assurer son immunité. Dans le lait maternel se trouvent tous les facteurs de croissance, les anticorps et certaines hormones nécessaires au développement normal du bébé. C'est vraisemblablement la même chose pour le lait de vache. La nature fait bien les choses quand même!

Le problème est justement que les besoins entre les deux espèces divergent, et de façon assez considérable. Le nouveau né du bovidé doit prendre du poids et devenir autonome rapidement, car c'est une question de survie. À l'origine, la vache était un animal sauvage. Dans l'évolution de l'animal, il est évident que la rapidité de croissance est devenu synonyme de meilleure survie. Plus longtemps un animal prend pour devenir autosuffisant, indépendant et rapide, plus il demeure vulnérable et s'expose à finir comme repas pour les prédateurs. Donc, pour grandir vite et devenir plus imposant face aux prédateurs, le veau doit absorber d'énormes quantité de gras et de sucre. Ce que contient le lait. Son organisme est constitué pour le prendre et on constate que son poids décuple en un an environ. Il en va autrement pour l'humain.

Chez les animaux et même chex l'humain, le lait n'est consommé que pendant une courte période de la phase de croissance. Pourquoi donc continuer à en avaler toute sa vie, de plus, celui destiné à une autre espèce?

Selon certaines études, le lait serait responsable de plusieurs maux qui affectent notre santé moderne. Les plus importants semblent être les cancers de l'ovaire, du sein et de la prostate, ainsi que divers troubles cardiovasculaires et du système immunitaire.

Même le diabète et l'ostéoporose semblent pouvoir être attribués à une consommation sur le long terme ou en bas âge de lait de vache et cela, dans plusieurs sociétés du monde.

"Le lait, cela semble clair maintenant, n'est pas la solution pour résoudre les problèmes liés à une faible densité osseuse. Au contraire, il fait partie du problème" - Docteur Charles Attwood

Les principales raisons de cette mauvaise réputation vient de quelques hypothèses, comme le fait que certains humains ne possèderaient pas tous les enzymes nécessaires son assimilation ou qu'il provoquerait une augmentation du mucus dans le système. Devrait-on condamner le lait à cause d'une faible portion de la population qui est génétiquement déficiente en certains enzymes? Pour ce qui est du problème de mucus, aucune étude ne semble pouvoir associer la consommation de lait à ce problème.

Ce qu'on sait c'est que dans les pays où l'on a cessé de consommer du lait, la production d'enzymes spécifiques a diminué jusqu'à disparaître totalement dans une proportion atteignant 20% de la population. Il s'agirait donc d'une désadaptation du corps en l'absence du lait dans le menu.

Sauf pour les individus qui sont intolérants au lactose, changer de sources pour des variétés biologiques semble être la solution pour continuer à consommer ce produit complet et éviter les risques tout en préservant les avantages. Le lait écrèmé ou partiellement écrèmé et même les produits additionnés d'oméga-3 peuvent être des choix judicieux pour éviter de surcharger son sytème de gras saturés et augmenter le teneur en bons gras.

Calcium, gras, protéines... j'en perd mon latin

Le calcium se retrouve effectivement dans le lit de bovins mais en revanche il n'e serait pas toujours très bien assimilé. Plusieurs raison semblent expliquer cet état de fait. Tout d'abord, le lait ne contient pas suffisamment de magnésium, un minerai indispensable à l'assimilation et à la fixation du calcium. À moins de prendre des suppléments de magnésium, le calcium du lait n'est à toute fin pratique pas conservé par l'organisme. C'est pour favoriser l'assimilation du calcium qu'on a ajouté des vitamines A et D au lait depuis des décennies.

Il y a aussi la thèse de l'apport trop important en protéines du lait qui aurait comme conséquence d'augmenter l'élimination du calcium. À ce niveau, je reste perplexe car selon moi les protéines du lait sont parmi les plus complètes et celles qui sont les mieux assimilées par l'organisme humain. Les faits sont là! De plus, comme nous n'absorbons pas souvent suffisament de protéines complètes et "assimilables" quotidiennement, ce surplus de protéines devrait être un atout, pas un inconvénient! D'ailleurs les boissons privilégiées des culturistes sont justement celles contenant des protéines de petit-lait ou d'isolat de petit-lait, car elles sont très assimilables et remplissent leur rôle de reconstructeurs avec brio. Cela fonctionne et vous le voyez lorsque vous apercevez un culturiste (!!), car sinon, vous pouvez être certain que ceux-ci auraient abandonné leur utilisation!

Par contre, une autre théorie me semble plus concluante pour expliquer l'effet délétère du lait. Un haut pourcentage de gras et de sucres comme en contient le lait bovin pourrait nuire réellement à l'assimiliation du calcium, car ce dernier a tendance à s'associer avec ces molécules pour ensuite être evacué comme résidus indigestes via les selles. De plus, les gras contenus dans le lait de vache, la crème, est presque entièrement constitué d'acides gras saturés, très énergétiques mais moins bénéfiques à la santé humaine lorsque surabondants.

Quoiqu'il en soit, le lait n'apporte certes pas que des désavantages, mais il peut s'avérer moins bon que nous le laisse savoir les instances sanitaires. Par contre, si je suis perdu en forêt ou dans le désert et que j'avais à choisir un seul aliment, je choisirais le lait, car il pourrait me permettre de survivre vraiment très longtemps! Mais à part être une telle situation extrême, je préfère varier mon menu et m'orienter vers d'autres sources de calcium et de protéines lorsque c'est possible.

À noter que les produits transformés à partir du lait, surtout le yogourt et les fromages maigres, ne présentent pas nécessairement les mêmes effets néfastes. Si jamais il prend l'envie de vous passer du lait, voici quelques breuvages qui peuvent servir de substituts au lait.

Du lait animal aux boissons végétales

On entend de plus en plus parler de ces boissons végétales qui pourraient remplacer le lait comme source nutriments. Lait de soja, boisson de riz ou d'amandes, dans des formulations nombreuses.

Des gens bien intentionnés intolérants au lait se rattachent à ces boissons dans un but noble de protéger leur santé tout en comblant les besoins du corps, dont celui du calcium.

Les marchés d'aliments naturels et même les épiceries traditionnelles en proposent différentes variétés dont les valeurs nutritionnelles sont loin d'être égales d'une source à l'autre et d'une marque à l'autre. Voici donc un résumé de ce qui se trouve sur le marché et comment s'y retrouver.

  • Boisson ou "lait" de soya

La boisson de soya qui est extraite de la fève a l'apparence du lait écrémé, c'est une des raisons pourquoi on l'appelle aussi "lait" de soya. Sa concentration en protéines de l'ordre des 8 grammes par 250ml est intéressante et peut aider à combler les besoins d'un régime végétarien ou même carné. Certaines formules sont enrichies de nutriments tels que les vitamines A,D, B1, B12, et de minéraux comme le zinc et le calcium. Ce sont de meilleurs choix sans contredit. La concentration en gras saturés du lait de soya est moindre que celle du lait et de plus il contient un fort pourcentage de gras insaturés. Ce qui est une bonne chose. Privilégiez toujours les variétés biologiques, sans OGM.

Pour ce qui est des sucres naturels, l'avantage va au lait de soya naturel puisqu'il en contient moins que le lait de bovin, sauf lorsqu'il est additionné de sucre. Les formules arômatisées sont par ailleurs plus édulcorées et donc moins conseillées quoiqu'elles demeurent de bons choix.

  • Boisson d’amandes

Moins pourvue que la boisson de soya en termes de protéines complètes, avec environ un ou deux grammes de protéines par tasse (250ml), la boisson de riz n'est pas considérée comme une source valable de ce nutriment. Même les formules enrichies ne comblent pas les besoins en calcium ni en d'autres vitamines. Le seul avantage est de contenir de meilleurs gras, un peu de magnésium et quelques vitamines et minéraux mais en quantité insuffisante pour suppléer à un manque.

N'empêche que c'est une boisson que j'adore au goût et qui remplace avantageusement n'importe quelle boisson édulcorée et toutes les boissons gazeuses et trop sucrées! Mais à choisir, je préfère le lait de soya.

  • Boisson de riz

La boisson de riz n'est certainement pas une bonne source de protéines, puisqu'on parle de deux grammes ou moins de protéines par 250 ml. C'est pour cette raison que vous verrez sur l'emballage de ces boissons la mention: « n’est pas une source de protéines ».

Comme pour la boisson d'amandes, les formules enrichies sont un peu plus nutritives que les autres formules, mais elle ne constitue pas un bon substitut au lait de vache.

Conclusion

Lorsque la nourriture manque et que l'individu est aussi très actif, ou si c'est pour combler un besoin de façon sporadique, le lait biologique constitue certainement une option nutritive valable dans un menu varié. Lors d'intenses activités, les acides gras étant rapidement utilisés pour fournir de l'énergie, ils n'ont pas vraiment le temps de causer des dommages. Cet aliment souvent fermenté a servi les peuplades pendant des siècles, voire des millénaires. Cependant, dans notre mode plus sédentaire, industrialisé et sur alimenté, le lait de animal traité aux antibiotiques et aux hormones peut devenir une réelle nuisance pour la santé.

De tous les substituts du lait et par sa concentration en nutriments similaire à celle du lait, la boisson de soya est la meilleure alternative. Elle peut très bien le remplacer. Pour ce qui est des autres "laits" végétaux, même s'ils ne remplacent pas directement le lait, ils constituent des boissons intéressantes à ;a inclure dans un menu. Juste d'habituer les enfants à les aimer et à éviter les boissons gazeuses serait un énorme pas en avant vers une meilleure santé à venir!

Pour le reste, un peu de lait bio de temps en temps et des boissons substitutsemble un bon compromis. Il suffit de s'assurer d'obtenir les protéines, les vitamines et le calcium par d'autres sources et ne pas compter uniquement sur le lait.



Sources:

1) http://www.e-sante.be/mauvaise-reputation-lait-est-elle-meritee/actualite/1043

2) http://extenso.org/article/les-boissons-vegetales-sont-elles-aussi-nutritives-que-le-lait-1/

3) http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=lait_nu


 

 

- Ghislain Martel  (+)


Le lait n'est pas néfaste pour la santé au contraire!# 1121
  "Bonjour, Il existe des messages négatifs, qui émergent de façon récurrente, autour du lait et des produits laitiers concernant certaines pathologies, telles que les allergies, intolérances ou même le cancer. Le rôle du lait et des produits laitiers sur la santé (osseuse, bucco-dentaire, le système digestif, le diabète, cardiovasculaire ou certains cancer etc…) fait l’objet de nombreuses études. Des nouvelles données scientifiques font sans cesse avancer nos connaissances, et permettent de préciser le rôle des produits laitiers sur ces pathologies. Je vous invite à vérifier par vous même les bienfaits du lait pour la santé et cela prouvé par de nombreuses études http://goo.gl/BlDn2t. "
(Santé et actualité)
Hubert_cniel
Paris
France
Commenter

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantie une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.