Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
2538
>>
 
Alimentation et Nutrition
image publicite

Déjeuner protéiné: Des oeufs pour bien démarrer la journée des enfants

Articles-sante > 1.Alimentation-et-Nutrition > Dejeuner-proteine-Des-oeufs-pour-bien-demarrer-la-journee-des-enfants.324.htm


Déjeuner protéiné: Des oeufs pour bien démarrer la journée des enfants

par Ghislain Martel* 

L'oeuf: Meilleur petit déjeuner pour bien démarrer la journéeUne étude américaine sur le rôle du petit-déjeuner et son effet sur l'appétit et la tendance à l'embonpoint des enfants d'âge scolaire montre que les repas protéinés, dans ce cas-ci les oeufs, contribuent à un sentiment de satiété plus durable.

Des chercheurs de la " School of Nursing" (École de l'allaitement - NDLR) de l'Université de Pennsylvanie, ont voulu savoir quel était le meilleur repas à donner aux enfants pour leur permettre de bien commencer la journée et de mieux contrôler leur niveau d'énergie, leur concentration et leur appétit.

L'étude parue dans la revue Eating Behaviors, les chercheurs ont comparé trois différents types de déjeuners pour comprendre celui qui apportait le plus de bienfaits et un sentiment de satiété durable. Les tests ont été effectués sur un groupe de 40 élèves âgés de 8 à 10 ans auxquels on a demandé de prendre un des trois petits-déjeuners fournissant 350 calories chacun, une fois par semaine, pendant trois semaines.

Les trois types de déjeuners (350 calories chacun):

  1. Des oeufs brouillés, pain complet, dés de pêches et verre de lait 1%;
  2. Du porridge (gruau);
  3. Des céréales.

Les conditions impliquaient qu'ils avalent leur portion au complet et qu'ils participent à des jeux avec les chercheurs jusqu'à l'heure du midi, moment où les élèves avaient alors la liberté de manger autant qu'ils le voulaient.

Tout au long de l'avant-midi, les chercheurs demandaient aux enfants s'ils avaient faim et quelle quantité de nourriture ils pensaient qu'ils pourraient avaler en matinée. Toute la consommation alimentaire de chaque enfant était soigneusement consignée dans un carnet individuel par les parents durant le reste de la journée.


Les oeufs obtiennent un meilleur score


Au final, après trois semaines de compilation de données, les chercheurs ont trouvé que les enfants qui avaient consommé un petit-déjeuner à base d'oeufs mangeaient moins au diner (ce qui correspond au déjeuner en France) et réduisaient leur quantité de nourriture d'environ 70 calories, soit l'équivalent d'un biscuit au chocolat. Leurs besoins caloriques pour la journée auraient donc été diminués de 4%. Même si cela paraît peu, signalons qu'un apport continu de calories excédentaires, même léger, peut favoriser sur le long terme la prise de poids ainsi que des troubles de métabolisme variés, dont l'hypoglycémie, le diabète, le manque d'énergie et de concentration.

Toutefois, il a été découvert que même si le déjeuner plus protéiné à base d'oeufs apportait une sensation de satiété plus durable chez les enfants, ceux-ci consommaient pratiquement autant pendant les autres repas de la journée et disaient avoir quand même aussi faim pour le diner et pour le souper (correspond au diner en France).

Selon l'auteure de l'étude, Tanja Kral, "cela ne m'a pas étonné de voir que les œufs offraient le petit-déjeuner le plus nourrissant", a-t-elle expliqué. "Ce qui me surprend c'est que les enfants n'avaient pas l'impression d'être plus rassasiés par les œufs que par les céréales ou le porridge, même s'ils mangeaient moins au déjeuner".



Des protéines essentielles mais souvent négligées


Il est bien connu chez les nutritionnistes et les diététiciens qu'un repas riche en protéines complètes comme l'apporte la viande, le lait, le fromage et les oeufs, permet au système de maintenir un niveau d'énergie et de vigilance constant sur une plus longue période en plus d'apporter cette sensation de satiété.

Il est important de savoir aussi que toutes les sources de protéines ne se valent pas. Il importe de consommer des aliments qui apportent des protéines dites complètes, car celles-ci comprennent tous les acides aminés essentiels. De par leur composition, les protéines animales sont pour cela en général plus complètes et préférées aux protéines végétales. Toutefois, rien n'empêche de combiner les sources.



Trop de glucides stimule la production d'insuline et favorise l'embonpoint


Au contraire, les repas surtout composés de glucides, comme les céréales sucrées, le porridge, les rôties avec confiture, les croissants seuls, etc. sont des exemples presque parfaits de calories vides qui apportent peu de bienfaits et qui même, peuvent déséquilibrer la glycémie et créer d'autres problèmes.

Mais il y a plus. Les protéines complètes ne servent pas qu'à assurer un niveau d'énergie optimal tout au long de la journée! Les protéines sont les matériaux de construction indispensables au bon fonctionnement de l'organisme. En plus d'être une source d'énergie, le corps les utilise pour renouveler les cellules et réparer les tissus endommagés.

Personnellement, je prends un petit déjeuner riche en protéines et en bons gras, avec autant que possible quelques fruits riches en antioxydants, tous les matins depuis des décennies et je peux rester concentré sur mes activités pendant le reste de la journée sans souffrir aucunement de la faim ou de fatigue. C'est pour moi une évidence. À l'inverse, lorsque je consomme par hasard ou faute de mieux, un petit déjeuner composé surtout de glucides, et bien, je constate invariablement plus tard en journée une baisse d'énergie soudaine, une fatigue hâtive et même une envie de sommeil que je ne ressens pas normalement.

Un repas composé presque exclusivement de glucides va invariablement provoquer la stimulation excessive du pancréas et la production intense d'insuline. Ce qui en retour va finir par provoquer un chute de la glycémie (ou hypoglycémie), une perte d'énergie, une fatigue plus grande, mais aussi, des difficultés de concentration et de vigilance, sans considérer les risques qu'il y a de développer l'embonpoint et l'obésité.



Mes conclusions


Cette étude est certainement très intéressante et instructive, mais, en même temps, elle demeure selon moi un peu inutile, ou, disons incomplète. Les vrais enjeux sont peut-être aussi et même plus sur l'impact qu'une alimentation riche en protéines peut avoir sur l'énergie mentale et la concentration des élèves en classe.

En effet, pourquoi ne pas avoir analysé plus en détail les autres implications, comme l'effet sur le métabolisme et l'attitude psychologique des enfants. Pour moi, il est évident qu'un petit déjeuner protéiné, que ce soit à base d'oeufs, de fromage, de viande, de poisson, apporte beaucoup plus que le seul sentiment de satiété et la diminution des calories consommées par jour.

Aussi, je crois qu'un seul repas par semaine n'est pas suffisant pour évaluer l'effet concret d'un repas protéiné sur l'énergie et le métabolisme. Il faut laisser le temps au métabolisme de s'adapter et d'en profiter. Puis il y a aussi les gras qui sont indispensables au contrôle de l'énergie et à la régénération cellulaire. Un apport en bons gras, dont les oméga-3 font partie, est très certainement à considérer lors de la prise d'un repas.

Je trouve même un peu dommage que les chercheurs aient signifié dans leurs conclusions qu'un repas basé sur des glucides était presqu'acceptable et ne présentait pas de désavantages importants. Ce n'est évidemment pas le cas.

Il ne faudrait pas non plus omettre d'obtenir un apport adéquat de tous les autres nutriments en choisissant des aliments qui en fournissent, si on veut s'assurer que tous les métabolismes physiologiques puissent opérer normalement et nous maintenir en santé, et cela, tout en protégeant l'organisme et nous en rendant la vie plus agréable à longueur de journée.

 

1) wort.lu

2) www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1471015315300180

- Ghislain Martel  (+)


Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantie une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.