Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
5507
>>
 
Alimentation et Nutrition
image publicite

Produits naturels, suppléments, vitamines, comment s'y retrouver?

Articles-sante > 1.Alimentation-et-Nutrition > Produits-naturels-supplements-vitamines-comment-sy-retrouver-.226.htm


Produits naturels, suppléments, vitamines, comment s'y retrouver?

par Ghislain Martel* 

Produits naturels, nutriments essentiels, supplément vitaminique, médecine douce, comment s'y retrouver?

Souvent, lorsque je tente de présenter à une personne l'utilité des suppléments nutritionnels de vitamines par exemple, j'entend souvent comme réponse, que les produits naturels peuvent être dangereux, qu'ils ne marchent généralement pas, que c'est trop compliqué à doser, ou qu'ils n'ont pas toujours démontré une plus grande efficacité que les médicaments pour traiter divers problèmes de santé.

Apparemment, il y a un malentendu, une confusion!

Précisons tout de suite, mon propos ici n'est pas de démontrer l'efficacité des produits naturels ou des suppléments mais de m'exprimer sur l'ambiguité qui subsiste entre les nutriments essentiels et les prodiuits naturels en général.

Voici mon constat: Il y a une confusion manifeste, encore aujourd'hui dans la tête de beaucoup de gens (j'inclus même la plupart des médecins), entre ce que constitue un produit naturel et un nutriment essentiel !

Alors, qu'est-ce qu'un "produit naturel"?

Premièrement, ce n'est pas parce que c'est "naturel" que c'est forcément "bon". Je vais m'expliquer.

Voici une définition de "Naturel", tirée du Larousse et qui résume bien ce qu'est un produit naturel à la base:

"Naturel: Qui est fait uniquement à partir de produits bruts, sans mélange avec quelque chose d'artificiel, de synthétique".

Bon, ok. C'est un peu vague n'est-ce pas?

Maintenant, qu'entendons-nous implicitement par "produit naturel" tel qu'on nous le présente dans les boutiques spécialisées?

Selon le dictionnaire, un produit est considéré "naturel" lorsqu'il n'a pas subit (trop) de transformations, qu'il est resté brut, qu'il n'a pas été mélangé à des substances artificielles, qu'il est resté assez pur et peu altéré par rapport à son origine au sein de la plante, de l'extrait ou du minérai.

Si on se limitait à cette définition on serait foutus!



Selon cette définition, l'arsenic, la cigüe ou le mercure seraient des produits naturels au même titre que le pissenlit, le ginseng ou la griffe du diable ! Or, on sait depuis longtemps que le cyanure est une puissante toxine pas trop bonne pour la santé, même si c'est une molécule toute naturelle !! Si on se limitait à cette définition on serait donc foutus!

Heureusement, il y a plus à ce qu'on entend généralement par "produit naturel", en tout cas dans les cercles de naturopathes, d'herboristes et de médecine alternative. Lorsque l'on parle de produit naturel, on suppose qu'il est aussi historiquement "bon pour la santé" ou qu'il offre une certaine efficacité dans le traitement d'une affection quelconque. Ce critère est essentiel, même si l'efficacité du produit pour la santé a souvent été "démontrée" de façon empirique par l'expérience des anciens, il faut qu'il ait cette "réputation", à tout le moins, de pouvoir aider sur quelque chose.

Du composé à la molécule bénéfique: le principe actif

Il a été découvert que l'efficacité de ces produits. lorsque qu'avérée, tient à leur concentration en une ou plusieurs molécules bienfaitrices. Ce sont ces molécules qui donnent cette efficacité à la plante, ou l'extrait. On appelle ces molécules les principes actifs du produit. Un extrait de plante peut en posséder un ou plusieurs qui travaillent en synergie. Par exemple, l'ail contient de l'allicine, un des principes actifs de l'ail.

Par contre, les produits naturels, par leur nature même non transformée, ont des concentrations variables de principes actifs. La concentration du pricicipe actif est très variable selon le moment, et selon l'endroit où le produit a été cueilli, la manière dont il est transformé. C'est d'ailleurs tout un art en soi, qu'on doit reconnaître aux bons herboristes, que de savoir par exemple, quand récolter la plante, comment le transformer, l'entreposer, etc. 

Donc, pour continuer, le produit en question doit avoir des propriétés basées sur les principes actifs. Il doit agir et créer un effet positif et bénéfique sur le corps. Sinon, il serait complètement inutile d'en parler!

Produits naturels... ou médicament ?

Maintenant, ja vais vous poser une question: Saviez-vous que plusieurs médicaments (pas tous) sont en fait des molécules extraites directement de plantes? Que le médicament peut-être un concentré du principe actif qu'on retrouve naturellement dans la plante? Alors, qu'elle différence dans ce cas entre un médicament de ce type et un produit naturel?

À la lumière de ce qui vient d'être énoncé, on peut dès lors s'interroger sur les propos de certaines affirmations qui circulent dans les revues de santé naturelle, dans les médias traditionnels et alternatifs qui présentent des produits naturels qui en fait ne sont souvent rien d'autre que des médicaments, dits "naturels". 

Sont-ils plus efficaces, moins dommageables? Ça c'est une bonne question ! Il faudrait faire voir les études qui les défendent. Cependant, il ressort deux critères importants pour déterminer l'efficacité d'un produit, parmi d'autres, et ce sont le contrôle de l'origine, et la concentration en principes actifs que contient le produit. Dans le cas des produits naturels en général,  surtout les produits en vrac, il est souvent difficile voire impossible de connaître précisément ni l'origine exacte, ni la concentration en principe actif du produit. Pas surprenant car ces produits sont souvent non-contrôlés, non-homologués et non standardisés. Donc, la concentration en principes actifs est à peu près inconnue !

Un exemple de ça c'est l'aspirine. L'aspirine, cette pilule populaire qui permet de contrôler les maux de tête et les symptômes du rhume, n'est rien d'autre que de l'acide salicylique, ou salicyline. Or, il ressort que cette molécule se retrouve "naturellement" dans l'écorce de saule ou dans la reine-des-prés. Nous avons le choix: soit on prend la version stadardisée: l'aspirine, soit la version "naturelle" non-standardisée, ni contrôlée sous forme d'écorce de saule en décoction. Les deux auront un effet probable sur votre rhume ou votre mal de tête, mais la pilule a l'avantage de nous dire exactement quelle quantité du principe actif on va absorber.

Donc ce que je dit c'est qu'il faut savoir que certains produits dit "naturels" ne sont rien d'autre que des médicaments d'origine naturelle. Voilà c'est dit. Il est particulièrement difficile de savoir quelle concentration de salicyline on va avaler en prenant notre tisane d'écorce de saule!

Dasn certains cas, le médicament "standardisé" a le mérite de toujours contenir exactement la même concentration de principes actifs. Ils sont contrôlés au niveau de la qualité aussi et donc, on peut se fier sur le contenu de ceux-ci. Ce qui n'est pas toujours vrai des produits naturels non-standardisés.

Les nutriments esentiels et les capacités fabuleuses du corps à s'autoguérir

Le meilleur est en nous. Le corps est une incroyable machine d'une complexité inouie. Il a évolué pour ainsi dire sur des millions d'années. Il a appris à s'adapter à la rigueur des temps. Pendant son écvoluton, il a développé tout un ensemble d'outils complémentaires pour affronter les menaces de toujours comme les bactéries, les virus et pour éviter de disparaître à jamais. Il s'est endurci et s'est perfectionné. Il a développé un système de régénération cellulaire qui lui permet de guérir ses plaies et de reformer ses os! Quelle belle machine ingénieuse que le corps humain ! Seulement, dans son évolution, il lui a fallu puiser dans l'environnement les éléments qui lui manquaient ou lui étaient nécessaires à certaines fonctions et qui allaient permettre ce tour de force de la nature.

Des molécules indispensables: les nutriments

Les nutriments sont ces molécules que le corps ne peut pas fabriquer lui-même, ou en quantité insuffisante pour assurer le bon fonctionnement de l'organisme. Ces molécules comprennent des sources d'énergie que sont les glucides, les lipides et les protéines, des éléments de reconstruction que sont les protéines et les minéraux et des molécules spécialisées dans diverses fonctions que sont les vitamines. Il y a aussi des facilitateurs comme les enzymes, les fibres, les cofacteurs et les probiotiques.

Normalement, et tout le monde s'entend là-dessus, on devrait pouvoir tirer ces molécules indispensables entièrement depuis l'alimentation. Cependant, les choses ont beaucoup changées depuis l'époque ou toute l'agriclture se faisait à main d'homme, combinant des moyens complémentaires comme l'élevage et le jardinage, et cela, sans engrais autres que ceux disponibles sur la ferme. Mais depuis l'avènement de l'industrialisation et de l'agriculture intensive, impliquant des méthodes agricoles agressives hautement spécialisées et des produits chimiques de plus en plus abondants, les ressources se sont vidé progressivement de leurs précieux nutriments. Conséquences: les céréales ne contiennet plus autant de vitamines et de minéraux, les produits maraichers, les fruits et les légumes ont perdu de leur nutriments et les viandes sont bourrées d'hormones et autres sous-produits de l'agriculture.

Les suppléments nutritionnels

Dès lors, il est devenu de plus en plus évident que la nutrition de l'homme en souffrait. Le domaine de la nutrition est né vers cette époque aussi, mais ce qui ressort le plus de ce constat c'est que ces découvertes sur l'importance des nutriments sur la santé n'ont jamais été contestées. Les nutriments sont et seront toujours des éléments essentiels au corps.

Dans les années cinquantes, en conclusion des recherches positives en nutrition et en diététique, et de l'alimentation plus pauvre, de nouvelles formes de suppléments en comprimés, en gelles, en poudre ou de capsules sont apparues destinées à combler des besoins croissants en vitamines et minéraux chez l'homme. Ce n'était pas parfait, comme ça ne l'est pas encore aujourd,hui, mais cela démontre son utilité et ses bienfaits. Si ça permet d'aider le corps a se remettre plus efficacement et naturellement d'une maladie, ou même de maintenir un bon état de santé, pourquoi s'en priver !

Voilà, pourquoi les suppléments vitaminiques ont été élaborés et sont demeurés jusqu'à aujourd'hui. La nutrithérapie s'est beaucoup amélioré depuis ses débuts. Les produits sont devenus plus efficaces. On comprend maintenant qu'il y a des molécules complémentaires, les cofacteurs et les inhibiteurs, qui peuvent faciliter, optimiser ou inhiber l'action des nutriments. Ces facteurs sont pris en compte de plus en plus dans les formules de multivitamines actuelles. C'est donc de mieux en mieux.  

Conclusion

Donc, lorsque vous entendrez parler de produits naturels, de médicaments ou de suppléments nutritionnels (nutriments), de vitamines, de minéraux essentiels, etc, vous aurez nous l'espérons une meilleure idée de ce dont il s'agit. 

- Ghislain Martel  (+)


Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantie une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.