Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
2042
>>
 
Médecine et société
image publicite

Le profit: une dynamique plutôt risquée pour la santé

Articles-sante > 2.Medecine-et-societe > Le-profit-une-dynamique-plutot-risquee-pour-la-sante.169.htm


Le profit: une dynamique plutôt risquée pour la santé

  1. Le profit: une dynamique plutôt risquée pour la santé
  2. L'échec partiel ou total de notre système
  3. Il n'y a plus personne de bien portant !
  4. La santé devrait être la norme et non l'exception
  5. Proposition pour recentrer notre système sur la santé véritable
par Ghislain Martel* 

Comment le système actuel favorise-t-il la création et le développement de maladies et la surcharge du système de santé plutôt que la santé elle-même

Pensez-y une minute.

En regardant les statistiques de croissance de certaines maladies communes aujourd'hui, et cela, malgré la découverte de nouveaux médicaments et l'évolution des techniques médicales, les progrès "annoncés" dans le domaine de la santé officielle ne parviennent pas vraiment à rétablir ou même à maintenir une réelle santé naturelle, durable et sans dépendance.

Considérons quelques statistiques !

  • En dépit d'avancées importantes en médecine, le nombre de malades augmente, le nombre de maladies aussi.
  • La consommation de médicaments n'a JAMAIS ÉTÉ AUSSI IMPORTANTE DANS TOUTE L'HISTOIRE DE L'HUMANITÉ.
  • En France, 1 personne sur 3 prend ou a déjà avalé des médicaments psychotropes !
  • Les patients ne prennent plus un seul médicament, mais généralement 2, 3 ou 4 médicaments simultanément, voire plus!

Est-ce que les effets secondaires de tous ces médicaments ont été testés sur de longues périodes? Absolument pas. Ont-ils été testés en combinaison avec tous les autres médicaments? Pratiquement jamais tout simplement parce que ce serait beaucoup trop couteux pour les compagnies. Ainsi, les citoyens avalent des dizaines de médicaments dont les effets secondaires ne sont pas suffisamment étudiés et dont les effets combinés ne sont même pas considérés [1].

Certains vont arguer que la population augmente et vit aussi plus âgée qu'avant, que cette population vieillissante explique l'augmentation des cas de maladies liées à l'âge. Mais dans les faits, cela n'explique pas ceci:

Le taux de ces maladies augmente plus vite que le vieillissement même de la population et le pourcentage de malades augmente! Parrallèlement, les maladies apparaissent aussi chez des individus de plus en plus jeunes.

Nous vivons plus longtemps que nos ancêtres? C'est surement vrai, mais avec quelle qualité de vie et dans quelles conditions? À mon avis, à part peut-être pour quelques secteurs plus spécifiques comme la traumatologie et l'obstétrique, la vraie raison de notre longévité accrue tient au fait de la disponibilité et de la variété des aliments plus grandes que jamais, et aussi, que nos pratiques d'hygiène se sont beaucoup améliorées. Malgré ses prétentions, la médecine y est malheureusement pour peu de chose. Elle aurait plutôt augmenté notre dépendance face aux services médicaux et aux médicaments.

(lisez la suite pour découvrir comment notre système a échoué à créer une véritable santé... )



1) La vérité sur les médicaments. Mikkel Borch-Jacobsen

2) Ce que votre médecin ignore de la médecine nutritionnelle pourrait vous être fatal,  Dr Ray D. Strand

3) Attribué à Kalman Applbaum, dans le reportage "Maladies à vendre" de Anne Georget et Mikkel Borch-Jacobsen


 

- Ghislain Martel  (+)


Aucun témoignage trouvé pour cet article

Avis important !

Advitae ne prétend pas faire le diagnostic des maladies ni ne promet ni ne garantie une meilleure santé par l'application des informations contenues sur ce site. Pour soigner un problème sérieux de santé, veuillez consulter votre médecin (nutritionniste de préférence) ou un praticien de médecine alternative reconnu. Je conseille d'avoir recours à un(e) nutritionniste ou un(e) nutrithérapeute pour toute question pointue concernant votre nutrition ou si vous prenez des médicaments.