Infolettre Advitae
Abonnez-vous gratuitement
à l'infolettre Advitae
Recevrez les dernières parutions
et des dossiers chocs sur la santé en primeur
7102
>>
 
Description nutriment
image publicite
Oméga-3: rôles et fonctions
Guide-nutriments-majeurs > Nutriment-omega3 > Description-roles-et-fonctions-nutriment-Omega-3.htm

Oméga-3
(omega-3)

Oméga-3

Parmi les nutriments les plus négligés dans l'alimentation, il y a les acides gras essentiels, aussi dénommés acides gras polyinsaturés ou oméga-3 et oméga-6.

Ils sont dit "essentiels" car le corps ne peut les synthétiser de lui-même. Un apport doit donc venir de l'alimentation.

Des gras santé

Ces acides gras sont souvent négligés probablement à cause de leur valeur calorique élevée et par association avec les autres gras alimentaires qui induisent des excès de poids. En effet, les graisses, peu importe lesquelles sont de fabuleuses sources de calories et d'énergie et les surplus sont malheureusement toujours entreposés dans les tissus adipeux. Cependant, il serait faux de mettre ces gras dans le même bateau.

Pour quelqu'un qui désire voir son surpoids disparaître, toutes les graisses sont synonymes! Mais, comme on pourra le constater, certains gras sont même plutôt utiles à la perte de poids!

En fait, ne pas obtenir suffisamment de ces oméga essentiels, conduit à une si formidable détérioration de la santé que plusieurs maladies en découlent dont l'embonpoint et l'obésité.

Le calcul des apports recommandés comprend l'addition de l'oméga-3 et de l'oméga-6 pour lesquelles la valeur totale est d'environ 20g par jour. Certains nutritionnistes suggèrent par ailleurs qu'un apport optimal devrait se situer plutôt autour de 35g. Les acides gras oméga-3 et 6 sont des acides gras polyinsaturés et non de gras solides comme ceux trouvés dans le beurre, le fromage, les viandes et certaines huiles végétales. 

Rôle et fonctions

De plus en plus de données laissent penser que les acides gras oméga-3 confèrent une protection contre les maladies cardiaques et exercent un effet anti-inflammatoire qui pourrait être important dans les maladies cardiovasculaires et dans d’autres pathologies. On s’intéresse également de plus en plus au rôle que les acides gras oméga-3 peuvent jouer dans la prévention du diabète et de certains types de cancer.

Une des fonctions primordiales des acides gras essentiels est de protéger les nerfs et d'assurer le bon fonctionnement du cerveau. Il concours à la santé de la peau, à celle des glandes surrénales et sexuelles ainsi qu'à la croissance normale des os. Toutes les cellules du corps humain en ont besoin pour se reproduire et conserver l'intégrité fonctionnelle de leur structure.

Ils joueraient un rôle important dans le métabolisme des sucres et le maintient de la glycémie normale.

Sources alimentaires

Les meilleures sources d'acides gras essentiels sont par ordre d'importance dans les aliments végétaux: les huiles de carthame, de tournesol, de soja, de canola et de maïs. L'huile d'olive qui en contient un tout petit peu ne peut être considérée comme une bonne source. On en trouve pratiquement pas dans les produits animaux et le poisson constitue la meilleure source animale d'oméga et les poissons gras tels que le turbot, le saumon, la truite, le flétan en sont les plus riches pourvoyeurs. .

Par contre, certaines corps gras végétaux comme les huiles de palme et de coprah sont si saturés qu'on devrait les éviter.

Conditionnement

Les huiles végétales devraient toujours être issues d'une première pression à froid. Les modes d'extraction à chaud ou par un agent chimique (beaucoup plus rentables) détruisent en grande partie sinon totalement ces bons gras. De plus, les graisses saturées (comme dans les fritures, les viandes de boeuf et de mouton, le beurre et la crème) ou rances non seulement ne remplissent pas les fonctions de l'oméga mais nuisent en fait à son assimilation en se combinant avec elle.

Symptômes de carence

Les symptômes sont des conséquences directes du mal fonctionnement dû à des carences. Les premiers signes d'une déficience semblent se situer au niveau de la peau ou l'eczéma apparaît d'abord puis le psoriasis et autres dermatoses.

Certains signes sont malheureusement moins évidents: Léthargie, déficience intellectuelle, perte d'appétit sexuel, infertilité et stérilité. 

Avec un apport trop limité, les sucres absorbés sont trop rapidement métabolisés en gras solides qui se déposent alors dans les tissus cellulaires et provoquent l'obésité.

Cela a aussi pour conséquence première d'abaisser le taux de sucre du sang de façon trop abrupte d'où fatigue et épuisement. Le syndrome X, qui consiste en un déréglement de la gestion des sucres et une tendans à l'hypoglycémie, peut s'ensuivre annonçant un eventuel diabète de type 2 si la situation perdure.

De plus, le simple fait de manquer de ce nutriment amène le corps à tenter de le métaboliser lui-même sans y parvenir augmentant d'autant l'accumulation de mauvais gras.

On soupçonne même que l'hypoglycémie qui résulte d'un apport insuffisant est à l'origine de la tendance à la gloutonnerie.

Tous les gras ne sont pas égaux!

Donc, de toute évidence, il n'est pas conseillé de limiter systématiquement tous les gras pour tenter de perdre du poids! Il faut plutôt s'assurer d'obtenir suffisamment de ces acides gras essentiels et de limiter les gras saturés comme dans les fritures, les viandes et les produits de charcuterie.

Le mieux que l'on va obtenir en limitant l'apport en acides gras essentiels est  un système énergétique déréglé et une tendance accrue à l'embonpoint!




Pour plus d'information, consultez le tableau de ce nutriment